Vous êtes ici : Page d'accueil > L'Actualité fantasy

2000-2020 : 20 ans de fantasy avec Elbakin.net !

Par Gillossen, le mardi 1 septembre 2020 à 07:00:00

Elbakin.netVingt ans de découvertes.
Vingt ans de surprises.
Vingt ans de rencontres et d'amitiés.
Vingt ans de coups de cœur.
Vingt ans de déceptions, aussi, de temps à autre.
Vingt ans de curiosité en tout cas.
Vingt ans à taper sur son clavier, lignes de code, chroniques ou simple message en forum.
Vingt ans de fantasy.

Discuter des vingt ans d'Elbakin.net sur le forum

Les 20 ans d'Elbakin.net

Vingt ans.
Déjà !
Il y a… dix ans donc, je terminais un éditorial du même ordre en affirmant que même si nous n’étions pas là pour ce nouvel anniversaire, nous n’aurions pas construit tout cela, Elbakin.net, pour rien. Dix ans plus tard, je suis toujours d’accord avec cette affirmation. Et pour quelqu’un comme moi présent depuis le tout premier jour… c’est un moment vraiment très spécial.

On aurait pu vous indiquer qu’il y avait plus de 5 000 chroniques sur le site, ou bien près de 10 000 sujets sur le forum. Après tout, il s’agit de données anecdotiques en soi mais chiffrées, qu’il est toujours possible de mettre en perspective. Mais je pense qu’il est assez évident pour tout le monde que le site n’est pas resté ou devenu une coquille vide au fil des ans !
Vingt longues années : c’est presque une génération entière. Je vous parlais d’anecdote ci-dessus ; eh bien, sachez que lorsqu’en séance de dédicace, on vient vous dire « Ah, je passais sur Elbakin quand j’étais petit ! » ou « Oh, je me souviens de vos actus sur le Seigneur des Anneaux », le passage du temps se fait concrètement sentir. Moi-même, il y a « quelques » années, je me moquais gentiment des « trentenaires installés » au sein de l’équipe… trentenaires dont j’ai largement rejoint les rangs justement à présent.
Et quelque chose me dit que l’on n’a pas fini de revenir en news sur l’attente de certains romans, comme les prochains Patrick Rothfuss ou Scott Lynch. Le temps a beau s’écouler implacablement, certains repères ne changent pas.

Depuis l’étape de nos dix ans, Elbakin.net s’est doté d’un prix littéraire ou bien sûr d’un podcast. Le site a aussi accueilli des émissions comme Culture Particulière ou Procrastination. Mais il y a tant de choses que l’on aimerait ou compte encore accomplir ou ajouter à nos cordes ! Ce n’est pas l’envie qui manque. Non, depuis le premier jour, ce qui peut nous manquer, ce n’est ni la passion, ni la curiosité, mais bien le temps, toujours lui, ce précieux ingrédient.
En vingt ans, mais nous l’avions déjà noté auparavant, le site a aussi vu partir, et parfois revenir, de nombreuses figures, tout en en accueillant de nouvelles dans ses rangs. C’est le lot de toute aventure au long cours, n’est-ce pas ? Parfois, la motivation s’étiole, tout simplement, et parfois, il vaut mieux se quitter, bons amis de préférence, avant que les choses ne prennent une tournure que tout le monde regretterait. C’est la vie, tellement simple en apparence. Bien sûr, on peut nourrir des regrets. Là encore, qui n’en a pas ? Et rien n’empêche des retours, comme évoqué !
En tout cas, nous avons toujours fait passer le destin du site avant tout, quitte parfois sans doute à nous priver de davantage de visibilité. Elbakin.net, c’est un tout, un ensemble qui fonctionne entièrement par bénévolat, profitons-en pour le rappeler car même si nous faisons de notre mieux pour agir en professionnels, c’est une tout autre voie.

En vingt ans, c’est le paysage de l’Imaginaire et plus précisément de la fantasy qui a beaucoup changé lui aussi. Qui aurait imaginé que Game of Thrones devienne la série la plus suivie au monde pendant des années ? Que J.R.R. Tolkien ou la fantasy en général seraient célébrés en grande pompe par une institution telle que la BnF ?
Nous avons vu des courants littéraires n’être que des modes plus ou moins persistantes – on peut songer à la Bit-Lit, évidemment, mais aussi à la New Weird, au Grimdark… – et d’autres émerger et bien partis pour durer – le steampunk encore et toujours là, l’afro-futurisme qui gagne en importance… – mais aussi des façons de faire dans l’édition – ah, les campagnes de financement participatif jusqu’à plus- soif… – qui n’ont pas empêché certaines maisons de disparaître, quand d’autres sont toujours bien présentes. Les éditions Bragelonne fêtent aussi leurs vingt ans cette année, tout comme Folio SF, sans parler des trente ans de l’Atalante. Les nouveaux entrants, et parfois non des moindres, sont toujours là, preuve que l’Imaginaire en France est encore un territoire à défricher et qui n’a pas livré, loin de là, toute l’étendue de son potentiel. Il n'y a qu'à constater le dédain que l'on perçoit encore, y compris chez certains amateurs d'Imaginaire.
Il y a pourtant encore tant de choses à faire, à exploiter, à mettre en avant !

À titre personnel, Elbakin.net m’a aussi vu ces dernières années sauter de l’autre côté de la barrière, moi, certes, mais aussi d’autres membres de l’équipe, à travers des projets comme le fameux Dictionnaire de la fantasy par exemple. Raconter des histoires a toujours été un désir profond mais chroniquer des centaines et des centaines de romans, en traduire d’autres au quotidien, avaient fini par me détourner d’un tel « objectif ». Voir pourtant un certain Archibald – quand même n’est-ce pas tout à fait celui du feuilleton d'un autre temps – passer du numérique au papier, fut une sensation indescriptible et là aussi une illustration du temps passé.
Je disais que participer à un site comme Elbakin.net relevait du bénévolat. Je suis bien placé pour vous dire que ça correspond en effet à d’innombrables heures dépensées à vous présenter les dernières actus du moment, à traquer les futures parutions, à répondre aux questions des visiteurs, à chroniquer donc des milliers de pages, ainsi que déjà évoqué plus haut. Il y a dix ans, j’avais aussi parlé de moments de déprime, de doute. Ils sont toujours présents. Comment ne pas se dire de temps en temps « mais pourquoi faire tout ça ? » ou « et si je pensais un peu plus à mes propres projets ? » De temps en temps, il est vrai que l’on aimerait que certaines initiatives rencontrent plus d’écho dans la communauté, c’est certain. Cependant, plutôt que de s’apitoyer, ce qui n’est pas le but, j’aimerais en profiter pour remercier les chroniqueurs, newseurs, techniciens, et toutes et tous les autres qui permettent au site d’exister encore aujourd’hui. Il s’agit souvent d’un travail de l’ombre, dont on ne se rend pas compte, mais je peux vous affirmer que sans eux, sans vous, Elbakin.net ne serait plus là. Bien sûr, même si ce n’est pas la politique de la maison, on s’est aussi retrouvé parfois face à des situations compliquées que l’on aurait préféré éviter, pour une simple question de temps perdu, déjà, avec tel ou tel éditeur cherchant à rouler des mécaniques. Il faut croire que la communication à l’écrit demeure toujours compliquée !
Au bout de vingt ans finalement, cela représente néanmoins bien peu de choses, de l’écume à écarter d’un revers de main. Après tout, il y aura toujours des esprits chagrins, adeptes des chuchotements dans le dos.

Pensons plutôt à l’avenir !
Pour célébrer cet anniversaire, nous avons bien sûr prévu pas mal de choses : un concours, une édition du prix Elbakin.net toujours vaillant malgré la covid-19, une soirée virtuelle, divers quiz, un podcast... nous vous ferons donc participer vous aussi.
Et puis, comment ne pas évoquer à l’échelle d'Elbakin.net et de son avenir de la V4, soit la prochaine version du site ? Vous en avez eu un petit et surtout joli aperçu il y a peu avec la partie associative d’Elbakin.net, et je peux vous garantir que cette V4 est bien toujours prévue. Mais il s’agit là aussi d’un travail de longue haleine, à effectuer en plus de journées de travail déjà très chargées pour nos camarades.
De toute façon, je ne partirais pas avant de l’avoir vue officiellement mise en ligne, c’est dit !

Plus sérieusement, et encore une fois… voici un simple merci, mais chargé de sens et de reconnaissance.

Emmanuel Chastellière, alias Gillossen en ces lieux.


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :