Vous êtes ici : Page d'accueil > L'Actualité fantasy

Cinq questions à David Farland

Par Lisbei, le lundi 23 février 2009 à 22:50:09

David FarlandDavid Farland est un nom qui n'est pas inconnu du lectorat français. Même si, la publication française a été stoppée en 2002. Nous vous annoncions dernièrement que l'auteur reviendrait (enfin) dans nos vertes contrées, d'abord sous forme de réédition des volumes existants puis enfin via la traduction des tomes originaux. Car David Farland n'a pas chômé ces dernières années ; sa série des Seigneurs des Runes compte à présent 7 volumes (et deux autres sont en préparation).

Dans cette perspective, pourquoi ne pas vous faire (re)découvrir cet auteur ? Et quel meilleur moyen que de vous proposer une courte interview de l'auteur ? N'hésitez pas à pousser la porte !

En discuter en forum

Traduction

Suvudu : Quand avez-vous commencé à écrire ? Pourquoi écrivez-vous ?
David Farland : J'ai commencé à écrire à l'âge de dix-sept ans. J'avais adoré Le Seigneur des Anneaux, et je me suis mis à dévorer tous les livres de fantasy sur lesquels je pouvais mettre la main. Pendant un jour de congé, j'ai commencé à créer ma propre histoire. J'en ai parlé à un camarade, et il a dit : Tu devrais prendre ça et en faire un livre ! Et d'un seul coup, comme sous l'effet d'une révélation, je me suis dit que non seulement je pouvais le faire, mais que je pourrai même le vendre. Le jour suivant, je suis sorti pour acheter une machine à écrire d'occasion, et j'ai commencé à taper. Quarante ans plus tard, j'écris toujours de la fantasy : parce que j'adore ça !
Décrivez-nous votre journée de travail ? En moyenne, combien de mots ou de pages écrivez-vous par jour ? Faites-vous des pauses ? Combien de temps consacrez-vous à la partie édition et qu'en pensez-vous ?
Parfois je fais des retraites d'écriture à Mexico et j'écris douze heures par jour, d'autres fois je passe mon temps à répondre à mes mails et je n'écris rien du tout. J'aime m'immerger totalement dans une tâche. Je ne peux tout simplement pas m'asseoir et écrire trois pages par jour comme d'autres font. Donc, pour récapituler, voici ce que j'ai fait cette année : d'ici la fin de l'année, j'aurai écrit quatre romans, deux romans de fantasy pour adultes et deux pour adolescents. J'ai également écrit une longue nouvelle et le résumé/plan d'un long roman incluant une demi-douzaine de chapitres en exemple ; en tout, cela représente environ 500 000 mots pour mes nouveaux romans, ou deux mille pages. Cela représente une moyenne d'environ 6 pages par jour. J'ai également animé un atelier d'écriture pendant trois semaines, je suis parti pour une tournée promotionnelle pendant un mois, et procédé à des corrections sur à peu près trois mille pages de fiction ; oh, et j'écris une rubrique de conseils pour apprentis écrivains régulièrement, donc il vaudrait mieux ajouter six cents pages à mon compteur.
Pour recevoir cette rubrique, qui s'intitule Le coup de pied au cul quotidien de David Farland, vous pouvez m'envoyer un message à davidfarland@xmission.com et mettre en titre Frappe-moi !
Combien de livres avez-vous écrits avant de signer votre premier contrat ? Comment avez-vous obtenu ce contrat ? Par un agent ? Par un ami dans le business ? Par un groupe d'auteurs ? Un manuscrit envoyé directement aux éditeurs ? Par d'autres biais ?
J'ai commencé à écrire un ou deux livres avant d'avoir mon premier contrat, mais au beau milieu de la rédaction je me suis trouvé déconcerté. Donc je suis retourné à mes bouquins et j'ai étudié la façon d'écrire le milieu d'une histoire. En fait, j'ai commencé à participer à des concours d'écriture quand j'étais à la fac, et cela a débouché sur un contrat pour trois romans avec Bantam Books. Mon premier agent était Virginia Kidd, et elle a soumis mon livre en se basant sur une nouvelle qui venait de remporter un prix et un résumé. Donc mon premier livre achevé est devenu mon premier roman publié.
Quel conseil donneriez-vous à un écrivain débutant ? Quel est le meilleur moyen de se faire une place dans ce milieu ?
Le meilleur conseil que je puisse donner est le suivant : se faire éditer requiert souvent plus de persévérance que de talent originel. Si vous travaillez dur, vous pouvez vous constituer des talents d'écrivains qui pourraient venir plus naturellement à une autre personne née avec certaines facilités. D'un autre côté, si vous avez des dispositions naturelles, vous risquez de ne pas tenir longtemps si vous n'apprenez pas à les entretenir, à augmenter votre potentiel. Alors persévérez ! J'aime ce conseil que j'ai entendu dans la bouche de Kevin J. Anderson : Je trouve que plus je travaille dur, et plus je suis chanceux !
Sur quoi travaillez-vous actuellement ? Et quand pouvons-nous l'espérer ?
Je travaille actuellement sur Berserker, huitième opus dans la série Runelords. Je crois qu'il devrait sortie en octobre 2009. Je devrais aussi publier un livre pour adolescents dans les mêmes délais Freaky Fly Day, troisième volet de ma série Ravenspell. Et d'ici là, je vais me faire petit, et écrire !

Article originel


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :