Vous êtes ici : Page d'accueil > L'Actualité fantasy

Imaginales 2013 : un petit-déjeuner avec Ken Scholes

Par Gillossen, le mercredi 29 mai 2013 à 12:28:52

Ken ScholesVendredi matin, nous co-organisions un nouveau petit-déjeuner aux Imaginales, cette fois-ci avec Ken Scholes.
L'occasion d'une rencontre pleine de bonne humeur avec l'auteur de la saga des Psaumes d'Isaak, sur laquelle nous revenons maintenant !
Merci à karrel pour ce récit.


Vendredi 24 mai 2013, à 9h, nous avons pu rencontrer Ken Scholes, auteur américain de la série Les Psaumes d'Isaak. Rendez-vous pris devant le restaurant Sens et Découverte, en plein cœur d’Épinal, où la plupart des invités se retrouvent à l'heure dite. À la table qui nous est réservée, nous retrouvons donc l'auteur, grande star de ce petit-déjeuner, accompagné de l'inénarrable Jean-Luc Rivera.
Une fois installés, les présentations faites, le repas débute, et Ken ne peut résister à l'envie de s'enregistrer pour commenter le moindre aspect de ce moment. C'est ainsi que nous eûmes droit à de périodiques I eat cheese, ou I'm happy, tout au long de la rencontre.
Ken, dont c'est la première visite en France, se fait une joie de déguster les assortiments de fromages proposés par la maison, d'autant plus qu'il vient d'apprendre que l'auteure venue l'année précédente avait relevé le défi lors de sa visite. Le voilà donc qui goûte à chaque fromage, visiblement très heureux de pouvoir manger un plat bien typique. Entre deux bouchées, Ken Scholes nous en apprend un peu plus sur lui, sur sa vie et sur sa vision de la littérature (voire du monde). L'on apprend donc avec surprise qu'il a été pasteur, durant plusieurs années, qu'il se moque désormais avec un humour irrésistible de la religion, et qu'il donne des concerts country à l'occasion.
Après une explication toute scholienne de la fin de sa vie de pasteur, et une fois passée sa relecture personnelle du pourquoi du jardin d'Eden, Ken nous parle de ses livres, de son style. Pour lui, il s'agit de faire correspondre les tomes de sa série aux éléments du chant grégorien dont il s'inspire. Ainsi, nous découvrons qu'il fait en sorte d'entraîner un jeu de question/réponse entre ses livres, de la même façon que les psaumes s'interrogent et se répliquent en chant grégorien. Le sujet dérive ensuite sur les descriptions, point fort s'il en est de l'auteur, qui semble ravi de pouvoir nous parler de sa manière d'écrire. À l'occasion de ce petit échange, Witch, qui assure l'essentiel de la traduction de cette rencontre, ne peut s'empêcher de demander à Ken ce qu'il pense de la manière de décrire de Terry Goodkind, ce qui donne lieu à un vif amusement lorsque l'auteur affirme être à l'opposé du style de ce dernier. Ouf !
Vient finalement l'heure de se séparer, mais pas avant d'avoir pu faire une photo de groupe face à la basilique d’Épinal, chose qui fit beaucoup rire Ken (rapport à son passé religieux).
Un petit-déjeuner à la fois amusant et instructif, dont les participants se souviendront longtemps !

En discuter sur le forum


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :