Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Bd Fantasy > Les Chimères de Vénus > Les Chimères de Vénus 1


Les Chimères de Vénus 1

Tome 1 du cycle : Les Chimères de Vénus
ISBN : 978-236981187-9
Catégorie : Bd
Auteur/Autrice : Alain Ayroles (Proposer une Biographie)
Dessin : Jung, Etienne

1874, les vaisseaux des puissances terrestres s’élancent dans l’éther pour conquérir les planètes du système solaire. 
L’actrice Hélène Martin débarque sur Vénus, monde sauvage couvert de brume, à la recherche de son fiancé, un poète évadé des bagnes de Napoléon III. Poursuivie par l’inquiétant duc de Chouvigny, entraînée dans la rivalité des empires, Hélène s’aventurera à travers des jungles infestées de dinosaures et sur des océans déchaînés jusqu’aux confins de l’astre, où se dressent les vestiges d’une mystérieuse civilisation.


Critique

Par Gillossen, le 01/04/2021

Les Chimères de Vénus est le premier tome d’une trilogie située dans l’univers du Château des Etoiles d’Alex Alice, avec cette fois… Alain Ayroles au scénario, excusez du peu pour une série parallèle !
Il est tout de même question ici du cerveau derrière De Cape et de Crocs ou plus récemment des Indes Fourbes. Il livre ici un album distrayant, aucun doute là-dessus, et mené avec talent. On sent l’efficacité et la confiance qui vont de paire avec son expérience. Les personnages, bien campés, ont une voix qui porte, chacun dans leur registre. Mais, pour le moment du moins, ils en restent à ce qu’ils sont censés incarner, rien de plus, rien de moins. C’est ce petit manque d’originalité qui maintient cette première partie dans le registre des lectures amusantes et bien troussées, mais sans rien.
L’univers lui-même, avec ici comme cadre (en bonne partie) la luxuriante planète Vénus, est dans la droite ligne de ce que l’on connaît déjà de celui du Château des Etoiles : un vernis scientifique, des inventions farfelues, mais un cadre largement éloigné des réalités. Cette sensation de merveilleux scientifique quelque peu détaché du carcan de cette même réalité a son charme, c’est indéniable, et il opère encore dans le cas présent. Mais si la vision de dinosaures sur Vénus risque de vous choquer… il vaudrait mieux passer votre chemin ! Le contexte uchronique, notamment les relations politiques entre la France et l’Angleterre ou les dynamiques économiques et sociétales se révèle toujours aussi plaisant à explorer lui aussi, avec quelques petites trouvailles bienvenues. Mais là aussi, une fois cette mise en place effectuée, le récit se conclut un poil trop tôt pour nous emporter totalement. 
Ce début de trilogie constitue donc une lecture légère, agréable et dépaysante (on ne le serait à moins en décollant pour l’Etoile du Berger !), avec des dessins de Jung tout à fait dans le moule (il faut voir certaines trognes, et on ne parle pas seulement des dinosaures pour le coup !), mais on espère avoir un peu plus de matière à se mettre sous la dent par la suite. Il n’en reste pas moins que les convaincus et/ou les habitués apprécieront sans aucun doute ce qu’on leur propose avec cet album. 

6.5/10

Discuter de Les Chimères de Vénus 1 sur le forum.

Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :