Vous êtes ici : Page d'accueil > Blog > Le Site

Elbakin.net fête ses 11 ans d’existence

Par Gillossen, le jeudi 1 septembre 2011 à 14:00:00

Ted NasmithLe 1er septembre 2000.
C’était il y a onze maintenant.
Le 1er septembre 2000 donc, nous étions trois à lancer avec une certaine appréhension un site qui n’était pas encore Elbakin.net mais Elbakin.com. A l’époque, pas de Facebook, pas de Twitter. On chattait via ICQ. Mais une affaire de rencontres, de coups de cœur communs, d’enthousiasme partagé, pour de longues semaines de travail placées déjà sous le signe de la fantasy.

En discuter sur le forum

Un petit mot pour chacun

Bien sûr, après les « festivités » de l’an passé, à l’occasion de nos dix ans, on pourrait croire qu’un anniversaire de plus n’a pas tellement d’importance. Qu’il ne s’agit que d’une année supplémentaire au compteur.

Mais chaque année comporte son lot de joies et de peines. Chaque année fait partie à part entière de cette aventure. C’est vrai, pour cette fois, nous n’allons pas organiser d’événement particulier. Ni au fil du mois ni même aujourd’hui. Pas de nouvelle lettre par exemple (Je ne voudrais pas vous paraître trop long).
Depuis l’an passé, qu’est-ce qui a changé sur le site ? Nous n’avons toujours pas atteint la perfection, certes, hélas, et, quelque part, nous le revendiquons, même si nous cherchons toujours à faire de notre mieux. Certains chantiers sont toujours là. D’autres évoluent. Nous avons lancé un podcast mensuel qui semble bien marcher. Nous allons bientôt remettre les trophées de la deuxième édition de notre prix littéraire. Nous serons à nouveau de la partie pour une convention de fantasy l’année prochaine, comme l’an passé à Grenoble. Notre association est toujours là.

Je pourrais vous dire que l’entité Elbakin.net représente une grande famille, formule ô combien galvaudée (à peu près autant que de prétendre que tel ou tel élément fait partie de l’ADN de quelque chose ces derniers temps), sans compter que l’on pourrait immédiatement me taxer d’angélisme ou de naïveté. Et pourtant, dans une famille (du moins, telle qu’on le conçoit généralement), tout le monde n’est pas forcément d’accord sur tout, il y a parfois des incompréhensions, des hauts et des bas, mais, au final, on se serre les coudes et on se retrouve toujours autour des mêmes valeurs. Dans le cas présent, il n’est en effet pas question que de fantasy. Mais aussi d’amitié. Et désolé pour celles et ceux qui trouveraient ce court billet trop lénifiant. Certains jours, c’est comme ça, on n’a pas forcément envie de jouer la carte de l’ironie, de l’humour ou de la dérision ! Ou même de l'analyse à froid.

Mais simplement de prendre la peine de dire merci.


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :