Vous êtes ici : Page d'accueil > Les 10 ans d'Elbakin.net

10 ans de fantasy avec Elbakin.net

Par Gillossen, le mercredi 1 septembre 2010 à 12:00:10

Il y a 10 ans...10 ans.
C'est long.
Et c'est court à la fois. Ne serait-ce qu'à l'échelle de l'histoire de la Fantasy et de la Science-Fiction. Mais à l'échelle d'internet, d'un internet démocratisé s'entend... Cela compte. Rares sont les sites de plus de 15 ans encore debout. Alors, si en plus on songe que les trois sites à l'origine de ce qui est devenu Elbakin.net auraient forcément eux-mêmes plus de 10 ans... Mais revenons-en à l'évènement du jour !

Réagir au 10eme anniversaire du site sur le forum

Une lettre

Il y a dix ans, très exactement, après plusieurs mois de fébrilité et 15 derniers jours particulièrement stressants, mes camarades Raphaël Cervera, Jean-François le Gac et moi-même, nous mettions en ligne la toute première mouture d'Elbakin.net, qui était d'ailleurs à l'époque un .com. Oh, je ne compte pas retomber dans l'historique du site. Il y a désormais une page entière dédiée à sa présentation, vous dressant une rapide chronologie des étapes importantes de la vie de ce qui a rapidement pris une importance considérable à mes yeux et aux yeux d'un certain nombre de personnes par ricochet.

10 ans, ce n'est pas rien. 10 ans de chroniques, de suivi de l'actualité, y compris parfois de sujets qui ne nous intéressent nous-mêmes pas forcément beaucoup (avouons-le), 10 ans d'interviews, de concours, d'articles, 10 ans de forum, à débattre et tempêter... Nous avons appris beaucoup de choses sur le tas, trébuché, connu un certain nombre de difficultés ou de coups durs dont nous nous serions évidemment bien passés... Certaines personnes sont parties, d’autres sont arrivées... C'est le lot de n'importe quel site internet, de n'importe quelle structure d'ailleurs, surtout en dix ans de vie. Et pourtant, malgré les écueils et les coups de tabac, nous sommes encore là.

Le paysage de la toile lui-même a changé. Finalement, en dix ans, nous avons eu le temps de le voir évoluer peu à peu. À l’heure du web 2.0, des blogs et des wikis en tous genres, je me souviens avec une certaine émotion de ma page perso wanadoo et de son design plus que sommaire ! En parallèle, la fantasy a également explosé dans les rayons des librairies, dans le sillage des Harry Potter et du Seigneur des Anneaux au cinéma. Nous avons été témoins du phénomène, nous l’avons accompagné, nous en avons aussi certainement profité, en surfant sur cette vague. Durant les premières années de vie du site, c'est bien le travail d'adaptation de Peter Jackson sur le Seigneur des Anneaux qui animait l'essentiel des conversations, il faut s'en souvenir. Mais, j’espère aussi, quelles que soient les personnes impliquées au fil de cette aventure, que la fantasy en général n’a pas eu à se plaindre de nos initiatives et de notre travail quotidien.

En 2006, nous avons décidé en parallèle de monter une association éponyme, afin de promouvoir de façon plus « tangible », si je puis dire, le genre littéraire qui nous est particulièrement cher : la fantasy donc. Ce ne fut pas forcément tous les jours faciles là non plus. Mais c'est une belle aventure, un nouveau chapitre que nous avons ouvert et qui gagne peu à peu en importance. Il y a quelques jours à peine, nous avons donc organisé la première convention française de Fantasy, qui se tenait la semaine passée à Grenoble. C'est fait. C'est une première et nous l'avons signée, mais ce ne sera pas la dernière ! Cette convention fut également l'occasion de présenter les vainqueurs du premier prix Elbakin.net, prix littéraire démontrant une fois de plus la synergie entre site et association. Dans quelques semaines, c'est une exposition, fruit de longues années de travail là aussi, qui devrait finalement voir le jour, puis commencer un tour de France, du moins, l'espérons-nous. Sur Elbakin.net, un projet peut être lancé et développé par quelqu'un, repris par quelqu'un d'autre... C'est là encore l'une de nos forces. Ah, qui ne se souvient pas parmi les gens présents de nos réunions épiques se déroulant sur deux jours ! C'est aussi comme cela que l'on avance pas à pas.

10 ans de souvenirs aussi : notre premier anniversaire. Notre première interview d'auteur en face à face. Notre première mention sur d'autres sites. Le passage de la version 1, la version bleue (optimisée pour IE4 et Netscape, s'il vous plaît !), que vous pouvez (re)découvrir ci-contre (un petit tour sur Internet Archive ?), à la version 2, avec son code couleurs déjà bien marqué. La sortie du premier chapitre du Seigneur des Anneaux, à l'origine aussi de notre envie de monter ce site... La première « Elbakin Party », à sept ou huit valeureux, jusqu'à la septième et dernière en date la semaine passée... Notre premier million de visiteurs (par extrapolation, on doit être autour de 20 depuis le temps)... Notre premier Tournoi aussi, l'un des évènements incontournables du site. Et, pourquoi pas, même les Fabuleuses Aventures d'Archibald Bellérophon, feuilleton pour le moment « suspendu », mais qui connut son petit succès il y a 4-5 ans...

Mais aussi l'épisode du passage au .com au .net, une période vraiment pénible, certaines batailles dantesques contre des hordes de trolls, au Troisième Âge surtout, et quelques incompréhensions aussi. Ou erreurs de notre part. Le long intervalle entre version 2 et version 3, sorte de running-gag au fil des ans, avec une attente presque aussi longue qu'entre deux tomes du Trône de Fer... Nous ne prétendons pas, et nous ne l'avons jamais prétendu, être parfaits, évidemment.

En 10 ans, à titre personnel en tout cas, votre serviteur a connu son lot de coups de déprime, plus ou moins sombres, à se demander à quoi peut bien servir tout cela, à quoi bon se décarcasser, jour après jour, parfois nuit après nuit, à quoi bon voir d'autres rêves qui m'étaient (eh oui, à l'imparfait malgré tout...) chers être parasités par un site toujours plus chronophage... Je ne vais pas m'en cacher : je me suis même demandé parfois, bon, souvent, pendant longtemps, si mon activité sur le site n'allait pas mettre en péril ma (future) activité professionnelle... Longtemps, le doute fut présent, prenant des allures de paris... Mais, tout est bien qui finit bien, en tout cas, pour le moment !

Le propre d'un site d'actualité étant de traiter... l'actualité, Noël et jour de l'An sont souvent les deux seuls jours de l'année laissés « à l'abandon », y compris autrement en période de vacances. Et, après tout, des esprits chagrins, des mécontents, il y en aura toujours, quoi que l'on fasse pour tenter de les contenter. Tant pis pour eux ! Nous avons d'autres chats à fouetter. Pour moi, et, je le crois, pour d'autres ici, Elbakin.net a été et demeure une part importante de ma vie, une entité qui a d'ailleurs façonné une partie de celle-ci. Je ne serai probablement pas celui que je suis aujourd'hui, en bien comme en mal bien sûr, sans Elbakin.net. C'est beaucoup de travail, de frustrations parfois, de déceptions aussi, mais tout cela n'est rien contre les petites joies du quotidien et les véritables réussites que nous avons su construire durant cette décennie.

Car, au-delà de la pérennisation de nos projets déjà en cours ou existants, les idées ne manquent pas pour vous proposer toujours plus de choses sur Elbakin.net ! Le site possède désormais une véritable identité, une vraie place dans le paysage SF/Fantasy français, une légitimité. Et ce n'est pas une question de gloriole pour nous, mais un honneur. Appartenir à Elbakin.net, cela signifie vraiment quelque chose. Quand je me retourne sur le chemin parcouru, seul « ancien combattant » encore présent... Je me dis que tout cela n'aura pas été vain. Et que si jamais nous ne sommes pas là pour nos 20 ans, ou qui sait, nos 50 ans, il restera toujours quelque chose de ces 10 ans. À chacun de garder en tête un souvenir plus important que les autres à ses yeux. Pour moi, cela reste un ensemble indissociable.
Au plaisir de vous retrouver bientôt pour de nouvelles aventures...

Emmanuel Chastellière, alias Gillossen.

1er septembre 2010.


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :