Vous êtes ici : Page d'accueil > Tolkien

Interview avec l’auteur de Of Words and Worlds

Par Raven, le mercredi 19 décembre 2007 à 10:42:09

Of Words and WorldsMark Wolf va bientôt publier un recueil consacré à l'imagination et à la création de mondes chez Tolkien. L'ouvrage, intitulé Of Words and Worlds (NdT : De mots et de mondes), paraitra dans la série "Leaders in Action" de Cumberland House Publishing, qui s'est déjà illustrée avec un livre dédié à CS Lewis.
L'auteur est peu connu du grand public, mais il a déjà à son actif plusieurs titres académiques comme la Théorie du Jeu Vidéo (Routledge, 2003), la Moralité Virtuelle : Morale, Ethique et Nouveaux Média (Peter Lang, 2003), Le Médium du Jeu Vidéo (2001). Son parcours atypique a motivé les gens de chez Tolkien Library pour lui proposer une interview. Interview que nous vous proposons à présent en français.

L'interview traduite

Mark Wolf

Pour commencer, je pense qu'il est important d'établir un peu votre parcours ; alors, pouvez-vous nous parler un peu de vous ?
Je suis professeur associé au Département Communication de l'Université de Concordia dans le Wisconsin, et j'ai eu mon doctorat à l'Ecole du Cinéma à l'Université de Californie du Sud. Et depuis longtemps, Tolkien est mon auteur préféré.
Comment vous êtes-vous intéressé au travail du professeur Tolkien ?
J'ai été intéressé par les oeuvres de Tolkien depuis que j'ai lu ses livres au lycée et bien sûr, je les ai relus depuis. Ayant grandi dans South Milwaukee, j'ai été très heureux de découvrir que les manuscrits originaux de Tolkien étaient conservés à quelques kilomètres de là, à l'Université de Marquette. Ils ont aussi accueilli un certain nombre de conférences sur Tolkien et d'évènement tout au long des années, auxquels j'ai pu me rendre.
Je voudrais parler de votre livre : De Mots et de Mondes. Qu'est-ce qui vous a poussé à écrire ce livre ?
Un ancien collègue de Concordia, Dr. Gene Edward Veith, m'a recommandé à Cumberland Press, et ils m'ont demandé de faire le livre sur Tolkien pour leur collection "Leaders in Action". J'étais honoré qu'ils me le demandent, et j'ai accepté. Je dois admettre que la perspective de faire un livre sur Tolkien était un peu intimidante, si on considère tous les livres qui sont déjà sortis, mais celui-ci allait être un livre d'introduction, étant donné qu'il fait partie d'une série, alors ça a rendu les choses moins intimidantes.
Vous êtes mieux connu pour vos publications d'études dans le domaine des jeux vidéo, de l'éthique et des nouveaux medias. Comment tout ceci peut-il amener à Tolkien ?
Il y a une connexion. Quand je regarde l'éventail de choses qui m'ont intéressé, il y a une convergence qui lie beaucoup d'entre elles ; la littérature, les films, l'animation, les jeux vidéo et d'autres medias ont tous à voir avec la création (ou la sous-création, comme l'appelait Tolkien pour distinguer ce que les humains fabriquaient de la création ex nihilo par Dieu) de mondes imaginaires. Ceci se reflète dans un projet de livre sur lequel je travaille, intitulé pour le moment Sous-création : construire des mondes imaginaires, qui va détailler l'histoire de la sous-création et la théorie qui la soutient, et comment les mondes imaginaires diffèrent d'autres productions.
Dans la description faite par l'éditeur, j'ai lu que le livre se concentre spécifiquement sur la façon dont son imagination et son monde imaginaire (qu'il appelait donc sa sous-création) sont liés à sa vie, son œuvre et sa foi. Est-ce qu'il s'agira d'une démonstration académique ? Que pouvons-nous attendre ?
Bien que le sujet du livre ait été laissé à ma discrétion, l'éditeur de la collection m'a dit que tous les livres étaient divisés en trois sections : la Vie du sujet, la Pensée du sujet et l'Héritage du sujet. Donc, il s'agissait de diviser chacune en chapitres, de les résumer et ensuite de regarder comment chacun d'entre eux pourrait être relié à sa création de monde imaginaire. La presse a effectivement demandé que le livre soit écrit pour un lectorat plus large, donc ça n'avait pas un aspect aussi scolaire que certains de mes écrits, mais ce n'est pas affadi non plus. Le livre ne présente pas d'archives jamais-vues-auparavant sur Tolkien, ou quoi que ce soit de ce genre, alors les gens qui ont déjà un bagage sur le travail de Tolkien auront sans doute déjà vu la plupart des documents. Le livre est plus fait pour un lectorat qui peut avoir lu les romans de Tolkien mais est moins familier avec ses racines et sa pensée. Avec un peu de chance, se concentrer sur son imagination donnera au livre un angle un peu différent, mais je ne suis pas le premier à écrire là-dessus non plus.
Quelles ressources avez-vous utilisées pour trouver les relations entre le monde créé et la vie, l'œuvre et la pensée ?
La plus grosse partie vient des écrits de Tolkien, bien sûr, en particulier ses lettres, où il parlait plus directement de sa foi, de ses nombreuses croyances et de ses vues sur beaucoup d'aspects de la vie. Comme Tolkien, je suis un catholique romain pieux et je peux m'identifier à beaucoup de ce qu'il dit concernant sa foi et la religion. Avec le même parcours, cela devient aussi plus facile de détecter cette influence dans son travail. Au-delà des mots de Tolkien, il y a la biographie de Humphrey Carpenter et son livre sur les Inklings, et d'autres travaux de référence couvrant chaque aspect de la vie de Tolkien sous de nombreuses perspectives.
Quel a été l'effet des livres de Tolkien sur tout le genre fantasy ?
Cela en a fait un des genres de fiction les plus populaires aujourd'hui, inspirant des générations d'auteurs (moi-même inclus : j'ai écrit un roman de fantasy et un autre de science-fiction pour lequel je recherche un agent et un éditeur). Dans une certaine mesure, cela a consolidé le genre, faisant se rencontrer la fiction héroïque, les contes de fées et le type de fantasy produit avant Tolkien, par Eddison et Morris, et les a réunis en un seul genre commercial et vendable. Bien sûr, contrairement à tant de romans du genre, le travail de Tolkien est vraiment littéraire et transcende le genre qu'il a inspiré.
Discuterez-vous aussi de l'influence que Tolkien a eue sur l'industrie du jeu, ou mieux, la création de sa Terre du Milieu ?
C'est couvert jusqu'à un certain point dans la section "Héritage", bien que les chapitres du livre soient relativement courts, tout comme le livre lui-même. J'espère que les lecteurs verront leur appétit assouvi et après coup aller chercher des livres plus approfondis, comme la série Histoire de la Terre du Milieu de Chrisopher Tolkien, qui est imbattable quand il s'agit de s'intéresser à la création de la Terre du Milieu.
Pensez-vous que le secteur des jeux vidéo, nouveaux media et films aurait été différent si Tolkien n'avait pas publié le Seigneur des Anneaux ?
Cela aurait pu prendre plus longtemps pour atteindre l'état actuel des choses où la majorité de ce qui est produit est fondé sur une franchise. Certainement, il y avait des franchises avant Tolkien, comme les livres de Oz de Baum, mais le système des franchises a vraiment décollé dans les genres fantasy et SF, où l'on peut toujours en trouver un grand nombre. Les jeux vidéo sont arrivés au moment où les franchises prenaient leur envol, et ils sont devenus un autre débouché à employer pour elles.
Où placeriez-vous votre livre ? Est-ce une publication scolaire ou sera-t-il aussi facile à lire ?
À la requête des éditeurs, il a été fait pour un vaste lectorat. Mais comme je l'ai dit plus tôt, ce n'est pas une version simplifiée, et cela reste une approche plus scolaire que "fan", mais cela présente beaucoup d'idées et de thèmes qui sont repris et traités avec plus de profondeur dans d'autres livres traitant de Tolkien.
Quels défis et autres moments intéressants avez-vous connus en faisant des recherches sur la création et l'imaginaire de Tolkien ?
Eh bien, Tolkien lui-même n'appréciait apparemment pas beaucoup les gens qui voulaient en savoir plus sur la vie personnelle de l'auteur, bien que cette attitude soit plus commune aujourd'hui qu'elle ne l'était à l'époque de Tolkien. La taille et la diversité de son imagination et de sa sous-création fournissent aussi un défi ; il faut se souvenir de beaucoup de choses en même temps, spécialement en regardant son monde, et tous ses personnages, ses histoires, ses langues, ses évènements, et ainsi de suite. Comme le montre la série Histoire de la Terre du Milieu, c'était un défi pour Tolkien lui-même de garder tout cela en ordre et de remettre en place toute contradiction entre deux versions. Les moments intéressants incluraient la lecture de ses lettres et la découverte de commentaires révélateurs qui donne une vision plus nette de son processus créatif et de ce qu'il pensait de son travail. Par exemple, dans une lettre écrite alors qu'il travaillait toujours sur le Seigneur des Anneaux, il se demandait si ce qu'il faisait finirait par n'être juste qu'un "hobby privé sans postérité". Cela me stupéfait qu'il n'ait pas eu idée que son œuvre pouvait être aussi bien reçue qu'elle l'a été. Et en tant qu'auteur de fiction moi-même, je trouve aussi cela très encourageant.
Quel était / est votre espoir pour vos lecteurs ?
Qu'ils achètent le livre. Mais sérieusement... le but principal du livre est de présenter un vaste panorama de la vie de Tolkien, qui devrait mener à une meilleure appréciation de son oeuvre, et je le souhaite, à un intérêt plus profond porté à ce qu'il a écrit et ce qui a été écrit à propos de lui. Si le livre permet d'intéresser des lecteurs non spécialistes et les orienter vers un plus grand intérêt pour Tolkien et son travail, alors ce sera un succès.
Votre livre fait partie de la collection "Leaders in Action". Tolkien est-il à sa place dans cette série où il se retrouve entre des gens comme George Washington, Theodore Roosevelt, Jean Sébastien Bach et Martin Luther ?
Il semble qu'il y ait eu deux critères pour choisir les sujets de la collection : qu'ils soient chrétiens et des meneurs dans leurs domaines respectifs. Et Tolkien correspondait certainement aux deux. Dans la plupart des cas, la chrétienté du sujet peut être vue à travers le position dirigeante, et l'influence réellement, ce qui est aussi vrai de Tolkien ? La plupart des gens connaissent Tolkien comme un leader dans le domaine de la fantasy, mais c'est arrivé relativement tard dans sa vie. Il était aussi un philologue de renom et son essai sur Beowulf est considéré comme l'un des meilleurs travaux sur ce sujet. Je ne sais pas si Tolkien se serait nécessairement perçu comme un "meneur" en tant que tel, mais il n'est pas nécessaire de se considéré comme tel pour en être un.
Pouvez-vous nous parler un peu de votre grand projet : Sous-créations : Construire des Mondes Imaginaires ?
Ce sera la première étude en profondeur de cette taille sur la plus vaste des entités médiatiques : le monde sous-créé. Je pense qu'actuellement il est juste survolé dans les études des medias parce que la plupart des approches sont soit axées sur lesdits medias, observant les films, la télé ou les jeux vidéo, etc..., individuellement, soit fondées sur la narration, où les histoires individuelles sont examinées, plutôt que fondées sur le monde, où ce monde serait traité comme une entité unique, même si de multiples histoires se produisent à l'intérieur et qu'il est vu à travers une grande variété de medias. Je m'intéresse à ces mondes eux-mêmes comme objets d'étude. Donc, en plus de définir ce que sont les mondes sous-créés et en quoi il diffèrent d'autres choses, j'observerais leur développement tout au long de l'histoire, et les structures qui les composent, comment ils croisent et comment cela affecte les histoires particulières racontées dans ce cadre, de même que la façon dont ils opèrent en franchises. Cela va prendre du temps car étudier les mondes sous-créés peut être une tâche intimidante ; alors que l'on peut voir un film en quelques heures ou lire un roman en quelques jours, certains mondes sous-créés peuvent être constitués de douzaines de romans, films, séries télé, jeux vidéo, et ainsi de suite. Et ce sont des choses sans cesse en expansion, alors c'est assez difficile de dire que vous avez vu et entendu tout ce qu'il y avait à voir et à entendre sur eux. Donc, ils consomment plus de temps et sont plus délicats à étudier que d'autres productions, ce qui peut aussi expliquer pourquoi cette question est survolée. Dans un sens, une bonne partie des medias que j'ai apprécié tout au long des années ont été une recherche dans cette direction, bien que je ne l'ai pas su à l'époque.
Une dernière question : quelle est votre opinion à propos du film le Hobbit ?
C'est vraiment dommage que cela ait pris autant de temps pour arranger les choses de façon à ce que le film soit enfin fait. Mais je pense que tout le monde veut le voir sortir, et le public, sans aucun doute. Donc, il sera probablement fait, si tous les détails légaux peuvent être réglés et que des accords sont passés. Si on considère ce qu'ils perdraient s'ils ne le faisaient pas, je devine que ça va finir par marcher.
Information à propos du livre :
De Mots et de Mondes : l'Imagination et la Sous-Création de J.R.R. Tolkien fournit une présentation de la vie de Tolkien, de sa pensée et de son héritage qui se concentre spécifiquement sur comment son imagination et son monde imaginaire (qu'il appelait sa sous-création) sont reliés à sa vie, son œuvre et sa foi. Ici, Mark J. Wolf examine de nombreux thèmes dans l'œuvre de Tolkien aussi bien que les œuvres elles-mêmes : Bilbo le Hobbit, le Seigneur des Anneaux, le Silmarillion, ses fictions plus courtes, ses dessins et ses écrits d'étudiant.
La dernière section détaille l'héritage durable de Tolkien, incluant le genre fantasy auquel il a pratiquement rendu la vie à lui tout seul. Des dizaines d'écrivains, de designers et de réalisateurs ont été inspirés par Tolkien, et ses idées concernant des mondes imaginaires hautement détaillés et cohérents, ainsi que leur conception, sont toujours un guide pour beaucoup.

En parler en forum


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :