Vous êtes ici : Page d'accueil > L'Héroine / Le Héros de la semaine > La Grandissime Sorcière


La Grandissime Sorcière

Par Moby, le 18/02/2008

La Grandissime Sorcière

Chaque conte de fée possède sa propre méchante sorcière. Le roman de Roald Dahl Sacrées Sorcières n'échappe guère à la règle. Et dans ce monde moderne où évolue le héros, le rôle est tenu haut-la-main (aux longues griffes bien entendu) par la Grandissime Sorcière.
Lorsqu'on la voit pour la première fois, on ne peut s'empêcher de trouver à cette cheftaine de la sorcellerie une apparence gentille de baronne généreuse et débonnaire. Même les habitants du village proche de sa demeure en Norvège ignorent sa vraie nature.
Mais dès qu'elle tombe le masque (dans tous les sens du terme), la Grandissime Sorcière révèle un visage putride, aux yeux fatals remplis de méchanceté. Tout comme les autres sorcières, elle éprouve une véritable répulsion envers les marmots, à l'odeur de caca de chien. Comme elle est le cerveau de toute la communauté mondiale des sorcières, elle a inventé la solution suprême: la Formule 86 Potion Souris à retardement. En ajoutant quelques gouttes dans des bonbons, les petits enfants seront alors transformés en souris, abandonnés aux souricières de leurs parents et professeurs !
Mais la Grandissime Sorcière, à l'accent particulièrement évocateur, a oublié un point dans son stratagème, qui n'a rien à envier à la pomme empoisonnée ou aux loukoums ensorcelants. Car, comme dit l'expression populaire (et le titre d'un recueil de nouvelles du même auteur): Tel est pris qui croyait prendre !

Sacrées sorcières

Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :