Vous êtes ici : Page d'accueil > SdA Films & Bilbo

Elbakin.net à l’avant-première de La Bataille des Cinq Armées !

Par Aléthia, le vendredi 5 décembre 2014 à 17:54:32

L'afficheHier, et grâce à notre camarade de l'association Brighid, Elbakin.net a pu assister à l'avant-première de La Bataille des Cinq Armées au Grand Rex!
Après un bref passage, tout en charisme, sur le tapis rouge, nous avons pris place dans la salle afin d'attendre les invités du jour. Autant vous le dire tout de suite : l'avant-première parisienne était bien plus "maigre" en stars que l'avant-première londonienne. Pour autant, qui pourrait se dire déçu de voir et d'entendre Peter Jackson, celui qui, d'une façon ou d'une autre, a une place dans notre vie de lecteur de fantasy? Et qui pourrait ne pas apprécier la gentillesse de Richard Armitage et l'humour pince-sans-rire de Martin Freeman.
Je n'ai pas de scoop à vous révéler. L'interview s'est avérée assez pauvre en questions novatrices, je pourrais ainsi citer : Alors dites-moi, quel est votre rapport avec l’œuvre de Tolkien? ou Oh, Mr Jackson, vous avez mis des chaussures aujourd'hui!. Mais revenons au film.
J'étais curieuse de découvrir ce troisième et dernier volet - surtout dans son format d'origine, 48 fps- et de le considérer à l'aune des autres films et non du roman. Visuellement, c'est saisissant. Au point qu'il m'a fallu quelques minutes pour entrer totalement dans le film tant j'étais scotchée par le réalisme des textures et des détails. Rien que pour cela, cette avant-première offrait une expérience unique.
Au niveau du scénario, je préfère ne rien révéler mais j'ai trouvé que l'alternance des scènes manquait d'homogénéité. Il y a des scènes si épiques que l'on a envie d'applaudir l'écran et d'autres qui m'ont fait rire ou sourire sans que je sois bien sûre que ce soit volontaire. Il y a aussi des moments de bravoure mémorables et d'autres scènes qui semblent totalement en décalage avec le roman. Roman dont nous sommes bien loin, il faut le reconnaitre. Mais lorsque l'on voit la Comté une dernière fois, j'en ai eu les larmes aux yeux, consciente qu'une page se tournait alors que ces deux trilogies m'accompagnent depuis treize ans. C'est aussi pour cela que le film est important, au delà de ses défauts et au-delà de ce que j'en attendais.
Merci encore à Brighid pour cette belle opportunité.


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :