Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > The Jackelian series > The Rise of the Iron Moon


The Rise of the Iron Moon

Tome 3 du cycle : The Jackelian series
ISBN : 978-000723222-2
Catégorie : Aucune
Auteur : Stephen Hunt

Le royaume jackalien est menacé par une mystérieuse peuplade barbare venue du Nord. Si certains se montrent sceptiques, à l’image de Purity Drake, jeune orpheline en fuite, il leur faut bientôt se rendre à l’évidence : l’Armée des Ombres est bel et bien en marche !
Quelle est cette armée de bêtes qui semblent presque immortelles et se battent pour le compte d’un pouvoir obscur et ancien possédant un terrible secret ? Le sort du royaume pourrait-il dépendre uniquement d’une jeune fille royaliste et du plan désespéré d’un ancien esclave en fuite ?

Critique

Par Gillossen, le 02/05/2009

Stephen Hunt does it again… or not 
Avec ce troisième tome, l’auteur et critique anglais se laisse toujours porter par son bouillonnant imaginaire visiblement toujours prompt à recycler des thèmes connus pour mieux leur « infliger » une cure de jouvence, quitte à les tordre en tous sens pour les plier à sa convenance.
Toutefois… malgré le renouvellement fourni de l’intrigue et des personnages (et c’est le moins que l’on puisse dire), il semblerait que l’auteur se soit montré parfois un peu trop gourmand. La faute à son enthousiasme ? À une envie d’en proposer toujours plus à ses lecteurs ? À une intrigue dont l’échelle grimpe encore d’un cran dans la démesure ? La chose était en tout cas déjà palpable précédemment, mais se confirme ici au cours de ce troisième tome. Il faut donc être en mesure de se préparer à une éventuelle indigestion.
Pourtant, le roman ne démarre pas vraiment sur les chapeaux de roues, Hunt préférant prendre le temps de poser son intrigue et de déplacer ses personnages sur l’échiquier d’un monde ravagé par une menace rappelant la Guerre des mondes, des manœuvres derrière lesquelles on sent là aussi la patte de l’auteur. Ce troisième tome manquerait-il d’un soupçon de finition, d’une ultime relecture lui permettant de gommer ces aspérités ?
Et c’est d’autant plus dommage que le reste du roman, suivant un schéma narratif plus classique, à l’image du deuxième tome, fait plus que remplir son cahier des charges. On prend plaisir à retrouver par exemple une Molly qui a su gagner en expérience, à frémir devant des périls toujours plus redoutables, à se de demander à chaque page ce que l’auteur pourra bien inventer de plus déroutant – vous n’avez jamais vu de fusées telles que celles que l’on découvre ici, on tient le pari – et comment diable un cerveau humain peut-il concevoir de telles idées…
Et cette fois, difficile de faire totalement l’impasse sur les deux premiers tomes si vous ne voulez pas finir totalement perdu au bout d’une vingtaine de pages, même si l’histoire se veut tenir en un seul volume. Hunt lève notamment le voile sur un pan du passé de son univers au fil des pages, et ces révélations seront fatalement moins marquantes sans connaître le background qui va de pair.  Même si le tout est brodé non sans virtuosité par une plume alerte et racée qui n’oublie pas un soupçon d’humour pour respirer entre deux rebondissements bien sentis.
Copieux, très copieux.

8.0/10

Discuter de The Rise of the Iron Moon sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :