Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > Le Livre des Anciens > Sœur écarlate


Sœur écarlate

Titre VO: Red Sister

Tome 1 du cycle : Le Livre des Anciens
ISBN : 979-102811001-7
Catégorie : Aucune
Auteur : Mark Lawrence

Au couvent de la Mansuétude, on forme des jeunes filles à devenir des tueuses. Dans les veines de certaines d’entre elles coule le sang ancien, révélant des talents qui ne se manifestent plus que rarement depuis le jour où les Anciens ont accosté sur le rivage d’Abeth.
Mais les maîtresses de la lame furtive ne mesurent pas tout à fait ce dont elles ont hérité à l’arrivée de Nona, une enfant de huit ans qui a déjà du sang sur les mains ; accusée de meurtre, la fillette s’est rendue coupable d’un acte plus odieux encore.
Ayant échappé à la potence, elle est recherchée par de puissants ennemis aux mystérieux desseins. Au cours du long apprentissage de la voie de la lame et du poing, elle sera rattrapée par les secrets d’un passé hanté par la violence. Et tandis qu’un soleil mourant se lève sur un Empire en décrépitude, Nona devra affronter ses démons et devenir une redoutable guerrière si elle entend rester en vie…

Critique

Par Gillossen, le 20/11/2017

Autant le rappeler tout de suite : je n’ai jamais été le plus grand fan de Mark Lawrence. J’ai toujours trouvé, notamment, et dès son premier roman, Le Prince écorché, qu’il en “faisait trop” niveau violence et noirceur, une constatation renforcée par la promotion de ses éditeurs, qui ont toujours insisté là-dessus chez lui. Précisons que la violence et la noirceur ne m’ont jamais dérangé par nature. Bien au contraire, serai-je même tenté de dire ! Mais je considérais que chez Lawrence, on n’était pas loin, non pas de la gratuité, mais de l’artifice. Certains passages semblaient écrits avant tout pour arracher de l’émotion à moindre frais au lecteur, sans ajouter quoi que ce soit de décisif aux romans eux-mêmes. 
Et puis, vient donc Sœur écarlate, premier tome d’une nouvelle trilogie située dans un nouvel univers… Et là, tout fonctionne pour moi : l’univers justement, essentiellement dans ses dimensions politiques et religieuses, les personnages, à commencer par Nona, loin d’être simpliste, le développement de ces derniers, la façon dont l’intrigue se déploie de chapitre en chapitre… 
Tout n’est pas foncièrement original - à commencer par le cadre où se déroule une bonne partie du roman, car on n’échappe pas à un contexte d’école “de magie”, et oui - mais Lawrence sait manipuler les tropes avec une certaine réussite et, surtout, un ton bien personnel, qui tranche du tout-venant. Il faut dire aussi que le roman pourrait presque être classé en Young Adult - autant que le dernier Abercrombie par exemple - et que de fait, l’auteur lève un peu le pied sur le côté “Grimdark”. Et, tiens, comme par hasard, l’ensemble se révèle bien plus fluide, bien plus abouti, recentré sur ce qui compte le plus dans une bonne histoire, les personnages et leurs dilemmes. 
Ce qui n’empêche pas pour autant certaines scènes, attention, d’être très graphiques. Âmes sensibles s’abstenir donc, encore et toujours, malgré tout. Tout n’est pas parfait, loin de là. De façon plus générale, Lawrence s’appesantit trop sur certains segments qui ne méritaient pas franchement la place accordée. Passé un démarrage éclair, l’action s’enlise donc quelque peu et les clichés évoqués plus haut sont traités avec moins d’allant, à l’image d’une poignée de facilités question rebondissements que l’auteur aurait sans doute pu éviter. Et, pour finir du côté des défauts à souligner, même façonnées par un tel univers, difficile d’imaginer des petites filles ou même de très jeunes filles mettons, car on ne peut pas les considérer autrement, se faire la voix d’une telle narration !
Mais si vous êtes prêts à accepter tout cela… il en résulte une lecture franchement prenante. 

7.5/10

Discuter de Sœur écarlate sur le forum.



Auteur


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :