Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Romans Fantasy > Spear


Spear

ISBN : 978-125081932-1
Catégorie : Aucune
Auteur/Autrice : Griffith Nicola

Elle a quitté tout ce qu’elle connaissait pour trouver qui elle pouvait être…
Elle grandit dans la forêt sauvage, dans une grotte avec sa mère, mais des visions d’un lac lointain lui vinrent à l’esprit avec la brise du printemps, parfumées de promesses. Lorsqu’elle entend un voyageur parler d’Artos, roi de Caer Leon, elle décide que son avenir est à sa cour. Alors, débordant de magie et désireuse de tester sa force, elle rompt le pacte avec sa mère et part sur son hongre osseux pour Caer Leon.
Avec sa lance volée et son armure de fortune, elle est une héroïne improbable, pas une élue, mais une personne qui se forge son propre chemin et entame un voyage fait de magie et de mystère, d’amour, de luxure et de combats à mort. Au cours de ses aventures, elle volera le cœur de belles femmes, combattra des guerriers et des sorciers, et trouvera un endroit qu’elle pourra considérer comme son foyer. 

Critique

Par Gillossen, le 18/08/2022

J’avais été très intrigué par le précédent roman de Nicola Griffith, Hild (également chroniqué en ces lieux il y a déjà quelques années de cela), un livre qui prenait déjà des allures de roman historique.
Cette fois, nous plongeons tout simplement à pieds joints dans le mythe arthurien. Court, le roman n’en est pas moins dense, ce qui ne constitue pas la moindre de ses qualités. Le parcours du personnage de Peretur et sa soif de chevalerie, et de tout ce qu’incarne cette symbolique, que ce soit dans sa mise en scène ou son évolution, fait régulièrement écho à la prose et aux histoires d’Ursula K. Le Guin. Au-delà de ses compétences, c’est bien le sens du mot “chevalerie” qu’il lui faut apprendre à maîtriser. Malgré le fardeau qui pèse sur ses épaules, elle assume son destin en Perceval au féminin, et, en peu de mots, l’autrice nous emporte dans les pas de son héroïne. Mais Griffith sait surtout donner une voix distincte à chacun des protagonistes de ce roman, parfois là encore en quelques lignes bien senties. 
Et même si son héroïne se révèle sans doute un peu trop proche de la perfection pour que l’on s’y attache de façon viscérale (elle semble vite parée de toutes les qualités imaginables), l’autrice parvient à tisser une toile d’époque particulièrement impressionnante (sur ce plan-là, on a vraiment la sensation de retomber des siècles en arrière), et le tout sans nous couper d’une certaine magie, pour ne pas dire une magie certaine. 
Invoquant autant l’histoire que la légende, Nicola Griffith livre un roman réellement abouti, aussi bien sur le fond que sur la forme, et le tout sans jamais devenir aride ou prétentieux. 
Et un roman que l’on aimerait beaucoup avoir l’occasion de retrouver traduit chez nous, évidemment. 

Discuter de Spear sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Soutenez l'association

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :