Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > Fullmetal Alchemist [Romans] > Sous des cieux lointains


Sous des cieux lointains

Tome 4 du cycle : Fullmetal Alchemist [Romans]
ISBN : 978-226508517-6
Catégorie : Aucune
Auteur : Makoto Inoue (Proposer une Biographie)

Edward et son frère Alphonse ont quitté Resembool, leur village, depuis plus d’un an déjà. Ils parcourent les routes à la recherche de la Pierre Philosophale qui leur permettrait de retrouver leur corps d’origine. Malheureusement, ils vont devoir suspendre leur quête car Edward, terrassé par une violente fièvre, doit prendre du repos. Ils s’arrêtent alors dans un village, perdu au milieu de nulle part où ils retrouvent Pitt, un ami d’enfance, devenu apprenti médecin… L’occasion pour les deux frères de voir combien on peut changer en l’espace d’une année…
De son côté, le Colonel Mustang, leur supérieur, rêve de pouvoir prendre ne serait-ce qu’un jour de congé. Il décide donc de partir en randonnée sans en aviser la hiérarchie. Mais un incident survient pendant la balade et le fait échouer dans un curieux village uniquement peuplé… d’enfants. Pas facile de prendre des vacances quand on est alchimiste, et qu’on travaille pour l’armée !

Critique

Par Gillossen, le 18/11/2007

Nouvelles aventures “romancées” pour les frères Elric… Ce roman propose en fait deux récits d’une centaine de pages chacun, dont le second est centré sur le favori des fans, le Colonel Roy Mustang.
Mais le premier suit Ed et Al un an après leur départ de chez eux. Et que dire ? On retrouve toujours les mêmes défauts. Quelques fautes de frappe sur la forme, qui n’aide pas à apprécier un style plat au possible, comme pensé pour des lecteurs ou plutôt des non-lecteurs de 12 ans grand maximum. Pire encore : si dans les tomes précédents, la prédominance de l’action permettait de faire illusion, il n’en va pas de même ici, avec un récit qui met largement l’accent sur la psychologie des personnages, voire leurs états d’âme. De fait, que 5 pages soient nécessaires à mettre en scène ce qui prendrait 15 secondes dans un épisode du dessin animé devient rapidement assez pénible.
Les avanies de Mustang rehaussent quelque peu l’intérêt et le niveau, avec évidemment, beaucoup d’humour à la clé, ou plus souvent de cocasserie, mais rien de bien passionnant là encore. Les fans les plus avides devraient être contentés, les autres pourront définitivement sans doute faire l’impasse sur des romans qui n’apportent pas grand chose à la mythologie FMA, pour ne pas dire rien.

6.0/10

Discuter de Sous des cieux lointains sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :