Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Romans Fantasy > Quelques minutes après minuit


Quelques minutes après minuit

Titre VO: A Monster Calls

ISBN : 978-207064290-8
Catégorie : Jeunesse
Auteur : Patrick Ness (Proposer une Biographie)
Illustrateur : Jim Kay (Proposer une Biographie)

Prix Elbakin.net 2012 - Meilleur roman de fantasy jeunesse traduit

Depuis que sa mère a commencé son traitement, Conor, treize ans, redoute la nuit et ses cauchemars. A minuit sept, un monstre vient le voir, qui a l’apparence d’un if gigantesque, quelque chose de très ancien et de sauvage. Mais pour Conor, le vrai cauchemar recommence chaque jour: sa mère lutte en vain contre un cancer, son père est devenu un étranger, et il est harcelé à l’école. Au fil des visites du monstre, l’adolescent comprend que son vrai démon est la vérité, une vérité qui se cache au plus profond de lui, terrifiante.

Critique

Par Aléthia, le 23/06/2012

Quelques minutes après minuit est un ouvrage particulier. Sa conception même en fait une exception. Quelques minutes après minuit est né de l’imagination de Siobahn Dowd, auteur de A Swift Pure City et de The London Eye Mystery. Emportée par la maladie, elle n’aura le temps d’achever son récit. Patrick Ness reprit les idées qu’elle avait couchées sur le papier et c’est lui qui termina Quelques minutes après minuit.

Ensuite, au-delà de cette naissance particulière, le livre lui-même se démarque des autres parutions jeunesse. Doté d’une couverture bleu nuit qui attire le regard, Quelques minutes après minuit est magnifiquement illustré par Jim Kay. Ses dessins, des crayonnés, plongent immédiatement le lecteur dans un monde à la fois sombre et onirique et amplifient les réactions que le texte suscite. Jim Kay suggère plus qu’il ne dépeint, guidant ainsi l’imagination du lecteur sans la brider pour autant.

Enfin, l’histoire elle-même. Siobahn Dowd et Patrick Ness évoquent la maladie de la mère de Conor avec pudeur mais sans occulter les souffrances et les sentiments contradictoires que la perte annoncée d’un être cher ne manque de susciter. Et puis, il y a le monstre, à la fois terrifiant et empli d’une sagesse séculaire, qui guide le héros tout au long du récit et lui offre trois histoires, trois contes édifiants et subtils.

Quelques minutes après minuit est un récit bouleversant quel que soit l’âge du lecteur. Dépendant du vécu de chacun, il peut même être difficile. Pour autant, Quelques minutes après minuit est un roman qui vaut d’être lu, déchirant et pourtant cathartique, et pas uniquement par ceux qui ont été un jour, de près ou de loin, touchés par la maladie.

Quelques minutes après minuit est un roman qui met des mots sur des maux et qui aide à comprendre ceux qui souffrent. C’est aussi une magnifique rencontre entre un monstre et un enfant.

9.0/10

Discuter de Quelques minutes après minuit sur le forum.