Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > La Trilogie de l'enfant démon > Médalon


Médalon

Titre VO: Medalon

Tome 1 du cycle : La Trilogie de l'enfant démon
ISBN : 978-284172361-4
Catégorie : Aucune
Auteur : Jennifer Fallon

Selon la légende païenne, le dernier roi des Harshini a engendré un enfant à demi-humain. On l’appelle l’enfant démon. Certains dieux fondent sur lui de grands espoirs, d’autres craignent sa venue…
De la Citadelle, les sœurs du Glaive gouvernent Médalon en s’appuyant sur la force armée des Défenseurs. Le capitaine Tarja Tenragan en fait partie. Il est aussi le fils de Sœur Joyhinia, qui brigue le pouvoir au sein du Grand Conseil, et le demi-frère de R’shiel, novice dans la Congrégation. Entre la mère et ses enfants, la haine couve. Et quand la traque aux païens s’intensifiera, que les intrigues politiques conduiront Médalon vers la guerre civile, R’shiel et Tarja devront choisir leur camp.
Car les dieux ne sont pas si loin, non plus que le dernier des Harshini à vivre parmi les hommes, qui s’est mis en quête de l’enfant démon.

Critique

Par Gillossen, le 12/03/2009

Après Fiona McIntosh ou Sara Douglass il y a quelques mois de cela, voici une autre australienne à être traduite par chez nous, la prolifique Miss Fallon. Cette dernière est d’ailleurs dans son pays plus célèbre que ses vis-à-vis, même si on peut retrouver dans sa bibliographie des novélisations de Stargate, ce qui n’est pas forcément très rassurant.
Mais Médalon fut son premier roman, publié en l’an 2000. Pour un premier essai, avouons qu’il se révèle quasiment transformé. Certes, nous avons droit là à un premier tome de fantasy épique, tout ce qu’il y a de plus classique, dominé par le personnage de l’enfant démon elle-même, R’Shiel. Mais il faut reconnaître que cette carapace est difficile à prendre en défaut. On pourrait lui reprocher un certain manque d’ambition, mais au moins a-t-on la chance de ne pas se retrouver avec un énième univers ou une histoire de plus écrasés sous leur propre pompe. Joyhinia est une méchante platement méchante ? Oui, c’est vrai. Toutefois, l’efficacité demeure.
On peut d’ailleurs probablement établir un parallèle entre les partis pris de l’auteur et le personnage du mage Brak… De même les relations entre personnages, féminins notamment (R’shiel bien sûr, mais aussi Tarja…), occupent-elles une large place au cœur même du roman, mais celles-ci sont traitées avec doigté, et sans temps mort.
Le roman entier affiche une belle santé au niveau du rythme, ses 500 pages et quelques se lisant d’une traite, particulièrement divertissant dès les premières pages. Autant dire que s’il n’y a pas de quoi se sentir réellement impressionné, bouleversé, ou tout autre qualificatif majeur, voilà néanmoins une nouveauté qui dans son genre ne manque pas de tenue.

7.5/10

Discuter de Médalon sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :