Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > La Passe-Miroir > Les Disparus du Clairdelune


Les Disparus du Clairdelune

Tome 2 du cycle : La Passe-Miroir
ISBN : 978-207508174-0
Catégorie : Jeunesse
Auteur : Christelle Dabos

Fraîchement promue vice-conteuse, Ophélie découvre à ses dépens les haines et les complots qui couvent sous les plafonds dorés de la Citacielle. Dans cette situation toujours périlleuse, pourra-t-elle compter sur Thorn, son énigmatique fiancé ? Et que signifient les mystérieuses disparitions des personnalités influentes à la cour ? Ophélie se retrouve impliquée malgré elle dans une enquête qui l’entraînera au-delà des illusions du Pôle, au coeur d’une redoutable vérité.

Critique

Par Tatiatalante, le 25/01/2020

Nous avions quitté Ophélie sur une situation très inconfortable à la fin des Fiancés de l’hiver. La cour du Pôle ne pardonne aucune faiblesse et malheureusement pour elle, la famille Dragon se retrouve isolée après le terrible évènement de la chasse survenu dans le tome précédent. Ophélie, accompagnée de Bérénilde, vient demander la protection de l’esprit de famille, Farouk. Mais loin d’être mise à l’abri, Ophélie se retrouve nommée vice-conteuse et logée aux étages des concubines, lieux embaumés de parfums aux odeurs de coups bas. Notre héroïne maladroite, au timbre fluet, se retrouve ainsi à raconter tous les soirs, en échange de la sécurité de sa famille, une histoire différente à Farouk et sa cour. Pendant ce temps, des hommes disparaissent au Clairdelune, le lieu normalement le plus sécurisé du Pôle, et Ophélie pourrait bientôt subir le même sort. Alors, après avoir été humiliée, infantilisée et violentée, notre héroïne décide enfin de prendre son destin dans ses mains maladroites.
J’étais impatiente de lire ce tome 2, après ce premier tome d’une franche réussite, très rafraîchissant et original avec son univers, mélange de la Belle époque et de ses inventions, de références bibliques et de l’univers de Ghibli ; et on peut dire que ce tome déroge à la malédiction du deuxième volume. Christelle Dabos a su étoffer son univers et ses personnages, tout en nous révélant enfin le début du fil rouge de sa quadrilogie.
Dans ce deuxième tome, on retrouve un récit plus précipité et riche en événements. On enchaîne les tableaux et les décors, en découvrant les coulisses des pouvoirs des familles et des intrigues de la cour. Le point fort de l’écriture est toujours cette manière toute en délicatesse et en subtilité que l’auteure met à raconter ses personnages et leurs émotions, en particulier avec le couple Ophélie/Thor. Les protagonistes sont toujours aussi attachants et anti-conformistes, l’auteure continue dans ce tome à étoffer les relations inter-personnages, en particulier entre Ophélie et Thorn, son glaçon de fiancé. Tandis qu’Ophélie prend de l’assurance, Thorn commence à se dégeler et à faire montre de quelques sentiments. On retrouve aussi avec plaisir la galerie de personnages secondaires, en particulier ce tourbillon d’Archibald.
Le récit sait prendre de l’ampleur au fil des pages jusqu’au dénouement final, qui déchirera le cœur le plus glacé. L’auteure nous livre une suite maîtrisée et passionnante qu’il est difficile de lâcher, dans cet univers qui vibre sous sa plume d’animiste.

9.0/10

Discuter de Les Disparus du Clairdelune sur le forum.



Auteur


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :