Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > Le Royaume de Pierre d'Angle > Les adieux


Les adieux

Tome 3 du cycle : Le Royaume de Pierre d'Angle
ISBN : 978-281261966-3
Catégorie : Jeunesse
Auteur : Pascale Quiviger (Proposer une Biographie)

La reine Ema et le roi Thibault ont sacrifié ce qu’ils avaient de plus précieux. Dévastés, ils doivent maintenant faire face à la plus grande des menaces : Jacquard. 
Le frère du roi est prêt à tout pour s’emparer du trône et la toile qu’il tisse autour du couple royal est un piège implacable.

Critique

Par Aerendhyl, le 01/04/2020

Après deux premiers tomes maîtrisés de main de maître, l’annonce et la mise en avant de la couverture de ce troisième tome faisait languir plus d’un lecteur. Encore plus en sachant qu’il s’agissait là de l’avant dernier de cette, pour le moment, remarquable, saga ! Celui-ci vient-il poursuivre la lignée de ses prédécesseurs ?
Dans un premier temps, il faut avouer un réel plaisir – à l’identique de celui que l’on avait lors du commencement de la lecture du second tome – de retrouver le paysage du royaume de Pierre d’Angle. Encore plus en sachant que la fin du second tome nous avait laissé sur une note d’inquiétude vu les événements décrits. Une ambiance lourde, noire, que l’on retrouve parfaitement ici. Le côté tragique des événements nous prend, nous guide au fil des premières pages.  Cela nous happe et nous remet directement dedans, sans nous laisser tergiverser.
Notons également que l’intrigue reprend très rapidement, encore sans nous laisser sur le côté. Pascale Quiviger a pris le temps de « poser » les bases de son univers dans les deux premiers tomes, place maintenant à l’action et cela s’enchaîne très rapidement tout en nous faisant découvrir un peu plus du mystère de Pierre d’Angle et notamment de ses fameux passages souterrains.Dans ce tome, un nouveau méchant se profile. En y repensant, cela fait écho à une partie du second tome dont on n’aurait pas forcément pensé de prime abord ce qui démontre la qualité de construction de son intrigue par l’autrice. C’est bien mené, bien conduit et forcément crédible.On suit un Thibault de plus en plus seul avec ses idées, ses peurs. Tout semble dépérir autour de lui et nous avec. Parce qu’on s’est attaché à ce héros haut en couleur, à sa gouaille. On le voit se perdre, ne plus savoir quoi faire. A qui faire confiance ? A qui déléguer la bonne tenue du Royaume alors qu’il faut absolument le sauver de cette nouvelle menace ? Qui peut, finalement, l’aider à trouver réponse à ses questions.
Cela nous mène à suivre Thibault en quête de tout cela. Dans un royaume qui semble lui échapper petit à petit. Dont le doute le gagne de plus en plus. Sans le lâcher, l’autrice nous conduit également à nous intéresser un peu plus à l’ensemble de la galerie et surtout l’entourage proche du Roi. De cette galerie se dégage une fois de plus le talent de Pascale Quiviger pour écrire des dialogues croustillants mélangeant humour et pointe de philosophie.
Et puis… Et puis arrive le final. On s’attendait à ce que l’événement qui sert de fil rouge au roman amène la fin de ce tome. Mais… Quelle fin ! Là, c’est à couper le souffle. Cela revient tout remettre en question, notamment sur nos attentes du quatrième tome. Parce que celui-ci, s’il vient poursuivre la lutte pour la couronne, nous laisse toujours dans l’attente de certaines réponses.
Trois tomes, trois franches réussites. Décidément, Le Royaume de Pierre d’Angle continue sur sa lancée d’incontournable de la fantasy jeunesse et, plus généralement, de la fantasy tout court. L’attente pour le dénouement sera longue mais autant se dire que cela risque de nous offrir un quatrième tome exceptionnel.

8.5/10



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :