Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > Les Rois navigateurs > Le Temps des guerriers


Le Temps des guerriers

Titre VO: The Princely Flower

Tome 2 du cycle : Les Rois navigateurs
ISBN : 978-291515999-8
Catégorie : Aucune
Auteur : Garry Kilworth

Le destin de Kieto est inscrit dans les étoiles : il doit conquérir Albainn, la Terre de brumes où vivent les mystérieux hommes blancs. Le jeune homme sait que la tâche sera difficile, car les tribus autochtones – les Scots et les Picts– possèdent deux avantages redoutables : le fer et les chevaux. Mais Kieto a entendu parler d’une tribu de guerriers magnifiques, les Maori, qui vit dans un autre monde et auprès de laquelle il espère apprendre le secret de la victoire dans la guerre. La porte qui mène à ce monde est située sur une île de géants… Kieto et ses amis, HommeFemme, Seumas et Dorcha, eux-mêmes originaires de la Terre de brumes, quittent la sécurité de leur île de Rarotonga et embarquent pour un long voyage épique à bord de La Fleur princière.

Critique

Par Belgarion, le 01/12/2007

L’amateur d’ambiance exotique sera une fois de plus ravi par ce second volume, qui explore de manière plus poussée la culture océanienne. A ma connaissance, Garry Kilworth est le seul auteur de fantasy à aborder cette mythologie particulière, et, après un temps d’adaptation pour assimiler les noms et coutumes étranges, l’ensemble se révèle particulièrement intrigant et novateur.
Bien entendu, il faut voir ce récit sous un angle mythologique avec l’intervention de dieux et de monstres sacrés de manière à expliquer le style emphatique et l’incongruité de certains évènements. Nul n’a jamais prétendu trouver réalistes les mythes mésopotamiens, égyptiens, grecs, romains ou encore scandinaves tels que les 12 travaux d’Hercule avec ses épreuves “hyperboliques” ou encore l’épisode de Thor se noyant dans un fleuve à cause d’une géante qui y avait uriné en amont.
Cependant, ce second tome est un peu moins tourné vers le mythologique car il introduit des quêtes plus humaines comme celle de Kumiki qui part à la recherche de son père pour le tuer. L’intrigue générale de la série se développe elle aussi avec Kieto qui apprend l’art de la guerre auprès des maoris, les néo-zélandais, pour pouvoir envahir la Terre des Brumes qui représente une Albion parallèle. Ces changements de ton dans le récit sont judicieux car ils permettent d’alterner les points de vue tout en relançant l’intérêt qui risquerait de diminuer si les explorateurs se contentaient d’explorer îles merveilleuses après îles merveilleuses de manière linéaire.
Néanmoins, ce volume n’est pas exempt de quelques longueurs et maladresses dans le traitement du récit. On regrette notamment que Ragnu le prêtre, qui est un être humain et non un monstre maléfique, n’ait pas eu un rôle et une personnalité plus contrastée, moins caricaturale. De plus, le livre court le risque qu’une partie du lectorat n’adhère pas du tout à son esprit si particulier.
L’histoire haute en couleurs se pare d’oripeaux aussi flamboyants que dans le premier tome. Mais le développement de l’ intrigue et l’évolution bien travaillée des personnages rehaussent le niveau de cet opus qui se hisse du même coup au-delà de la moyenne des parutions actuelles….

8.0/10

Discuter de Le Temps des guerriers sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :