Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Romans Fantasy > Le Don


Le Don

Titre VO: The Gift

ISBN : 978-235408081-5
Catégorie : Aucune
Auteur : Patrick O'Leary (Proposer une Biographie)
Illustrateur : Alain Brion (Proposer une Biographie)

Dans un monde où l’art de raconter a presque remplacé celui de la magie, un Conteur monte à bord d’un bateau et, comme il est de coutume, doit payer son voyage par son art. Il s’y applique donc, cependant que des monstres rôdent dans la mer…
… et va narrer à l’équipage deux tragiques histoires, qui peut-être n’en forment qu’une. Celle d’un jeune souverain nommé Simon, tombé dans la mélancolie après être devenu sourd, et celle de Tim, un fils de bûcheron qui a perdu toute sa famille. Tous deux vont mener la même quête, retrouver et détruire le Portier de la Nuit, le vil sorcier à la source de leurs malheurs respectifs qui, bien des années auparavant, a libéré sur cette terre un antique mal. Une affection terrible ne touchant que les femmes, que Tim et Simon devront circonscrire pour défaire les plans abjects de leur ennemi commun.

Critique

Par Gillossen, le 21/07/2010

Patrick O’Leary n’est pas vraiment ce que l’on peut appeler un auteur prolifique, et c’est assurément fort regrettable. Mais peut-être que c’est là aussi le prix à payer pour tomber sur des ouvrages comme Le Don.
Ne vous y trompez pas : au-delà du bref résumé proposé par l’éditeur, il est bien difficile de présenter Le Don comme une histoire classique. Loin de se limiter à un récit enchâssé, une histoire dans l’histoire dans l’histoire, le court roman de l’auteur s’emploie avant tout à remettre en perspective notre propre approche du conte, de ce que tout cela représente pour nous, symboliquement ou non, sans pour autant oublier sa propre histoire, celle que nous narre son Conteur.
Car Patrick O’Leary s’impose à l’évidence lui-même comme un maître conteur, tissant lentement une histoire complexe et souvent touchante, poétique, mais surtout toujours parfaitement maîtrisée, de bout en bout. Ses personnages bénéficient également d’une grande richesse, d’une profondeur à laquelle fait écho la qualité de cet univers original dont l’auteur cherche, et réussit, à conserver une bonne part de mystère.
Comment ne pas mentionner également tout le talent de plume de l’auteur, qui réussit là encore à ensorceler le lecteur, sur la seule base du style. Une image fulgurante, un temps mort, une respiration… O’Leary connaît toutes les ficelles de son art et on s’imagine très bien ce roman être lu (et relu, encore et encore…) à haute voix, précisément, devant un auditoire captivé.
Une vraie réussite, dont on ne peut que saluer l’arrivée en France, pour un ouvrage publié originellement en 1998 et nommé au World Fantasy Award cette même année. D’autant que l’illustration de couverture d’Alain Brion est superbe.
Il est toutefois regrettable, qu’une fois encore, le travail de Mnémos ne soit pas tout à fait aussi irréprochable sur le plan du texte, avec un « certain nombre » de fautes de frappe et autres coquilles en tous genres et une mise en page parfois étrange, notamment concernant les dialogues.
Pas de quoi réellement entacher le plaisir de lecture, heureusement ! Mais…

8.5/10

Discuter de Le Don sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :