Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > Le cycle de Syffe > L'Enfant de poussière


L'Enfant de poussière

Tome 1 du cycle : Le cycle de Syffe
ISBN : 978-235178536-2
Catégorie : Aucune
Auteur : Dewdney, K., Patrick

La mort du roi et l’éclatement politique qui s’ensuit plongent les primeautés de Brune dans le chaos. 
Orphelin des rues qui ignore tout de ses origines, Syffe grandit à Corne-Brune, une ville isolée sur la frontière sauvage. Là, il survit librement de rapines et de corvées, jusqu’au jour où il est contraint d’entrer au service du seigneur local. Tour à tour serviteur, espion, apprenti d’un maître-chirurgien, son existence bascule lorsqu’il se voit accusé d’un meurtre. 
En fuite, il épouse le destin rude d’un enfant-soldat.

Critique

Par Tzeentch, le 31/05/2018

Quand un éditeur, en l’occurrence, Au Diable Vauvert, mise sur une saga de fantasy historique en sept volumes, cela fait clairement hausser un sourcil.
Signer pour une heptalogie par les temps qui court, c’est à mi-chemin entre quelque chose d’audacieux et peu un fou en même temps. D’ailleurs, qui est Patrick K. Dewdney ? Né en Angleterre, habite en France et écrit en français. Un auteur passionné, engagé, notamment connu pour ses romans noirs aux éditions La Manufacture de Livres “Crocs” et “Écume”.
En deux mots, ce “cycle de Syffe” représente à la fois un très gros projet éditorial, et comme souligné sur la quatrième de couverture, le projet d’une vie pour l’écrivain, un vrai pari donc. Six-cent dix-neuf pages plus tard il est temps de vous livrer notre sentiment sur ce premier tome intitulé “L’Enfant de poussière”, on ne va pas faire durer le suspens, c’est de haute volée. 
À commencer par le style d’écriture : vif, sensible, percutant, l’auteur a le don d’extraire la moelle des choses avec une simplicité désarmante. Patrick K. Dewdney se révèle particulièrement inventif, il nous projette de plein fouet dans un univers médiéval fantasmé d’une très grande richesse (à la dimension “fantasy” peu marquée, pour le moment du moins). Que ce soit d’un point de vue culturel, politique ou encore sociétal, une multitude de détails démontre que ce monde créé de toutes pièces ne doit rien au hasard. De la réflexion mais pas seulement, l’action est également au rendez-vous. 
Elle commence dans une poignée de ruelles, dans la ville toute entière et ses abords, puis lentement mais sûrement en direction des sentiers de la guerre. C’est en compagnie du jeune Syffe, un orphelin débrouillard, que nous allons tout découvrir, faire des rencontres parfois touchantes, parfois énigmatiques ou encore déterminantes. 
Une aventure qui se vit autant qu’elle se lit, c’est précisément ce qui fait toute la différence avec Patrick K. Dewdney, cette authenticité frappante dans un monde de chimère. À noter également la finesse du travail réalisé par l’illustratrice Fanny Etienne-Artur, des cartes que l’on retrouve à l’intérieur à la magnifique couverture. On attend désormais la suite, avec beaucoup d’impatience.

8.5/10

Discuter de L'Enfant de poussière sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :