Vous êtes ici : Page d'accueil > L'Actualité fantasy

Une soirée “chez” le Pré aux Clercs

Par Oceliwin, le jeudi 12 février 2009 à 14:00:12

L'établissement en questionComme en septembre dernier pour la rentrée de Bragelonne, nous étions de sortie avant-hier, mardi 10 février !
À l'occasion de la sortie prochaine du Traité de Vampirologie d'Edouard Brasey, les éditions du Pré aux Clercs nous avaient aimablement conviés à dîner, dans une des plus anciennes bâtisses de Paris, au cœur de l'île de la cité : un cadre doté d’un cachet certain, propre à nous plonger dans l’ambiance !
Petit récit de ces quelques heures dépaysantes...

En discuter sur le forum

La soirée

La soirée était donc placée sous le signe du vampirisme : tapisseries rouges, verres assortis, vieille auberge du 16ème siècle, Au vieux Paris d'Arcole… L’éditeur a su assurément créer l’atmosphère adéquate afin de présenter le dernier ouvrage du prolifique Edouard Brasey, à paraître le 19 février prochain.
Par chance, le souci du détail n’avait pas été poussé jusqu’à remplir nos coupes de sang humain ! Heureusement, il fut possible de compter sur des mets appréciés de tous, à l’image du dessert. Ah, les gâteaux au chocolat…

Après une première découverte visuelle du livre en présence de l'auteur et d’une belle brochette de « fantasystes » parmi les invités ayant eux aussi répondu présents, il est indéniable qu’il s’agit là d’un bien bel objet, rehaussé d'illustrations, et dont la finition va jusqu'à proposer des pages aux bords irréguliers, donnant à l’ouvrage un aspect vieilli très agréable.
On regrettera peut-être la reliure d'un rouge un peu trop brillant, jurant avec le reste.

Quant au contenu, il faudra attendre le verdict de nos chers critiques ! Ce livre, écrit par le docteur Van Helsing (ou serait-il signé de la main d’un usurpateur ?), nous énumère l'ensemble des avatars possibles et imaginables concernant les vampires, qu’il s’agisse d’une figure féminine ou masculine, selon les époques et les lieux. Après avoir parcouru une centaine de pages, on peut dire que l’on sent monter la soif, et les pages semblent filer assez vite. Une impression à confirmer !

S’en suit une présentation de la ligne éditoriale du Pré aux Clercs pour les années à venir, assurée par Edouard Brasey, Carola Strang (ex-directrice du parascolaire chez Hachette Education) et Isabelle Lerein.
Ladite orientation va en principe se diviser en cinq axes :

  • Au maximum, une dizaine de traductions de romans épiques, tel que le superbe Acacia. Le succès de ce dernier semble par contre se faire désirer, faute, peut-être, d’une couverture peu attrayante sur les étals ? Mais aussi la poursuite des Thomas Covenant et autres Téméraire.
  • Une série de traités et autres livres de référence sur les créatures fantastiques, à l’image de cet ouvrage sur les vampires, et selon l’air du temps (le succès de Twilight est passé par là) : Faerie, une réécriture de la légende arthurienne en trois tomes – premier tome en fin d’année – écrite par la responsable du Centre de l’Imaginaire Arthurien, au cœur de la forêt de Brocéliande, un Nécronomicon version collectif, les secrets de la magie naturelle et cabalistique de Claude Seignolle… Le tout sous la houlette d’Edouard Brasey, comme de bien entendu.
  • Thriller Gothique, horreur... Avec par exemple, L'enfant des cimetières de Sire Cédric, en librairies ce mois-ci, mais aussi, Vierge Noire de Philippe Mignaval (parution avril), Dagon et autre nouvelles de terreur : HP Lovecraft (parution mai)…
  • Des recueils d’illustrations, avec Sandrine Gestin notamment. A la recherche de Dracula de Pascal Croci et François-Sylvie Pauly, L'art de la Fantasy Erotique de Aly Fell (déjà paru), L’Art de la Fantasy de Martin Mckenna (déjà paru)…
  • et une collection de romans ésotériques.

On pourra enfin prochainement croiser les auteurs et illustratrice du Pré aux Clercs : au Printemps des légendes, c'est Edouard Brasey qui sera de sortie, tandis que le festival Trolls et légendes accueillera Edouard Brasey, Sire Cédric, Sandrine Gestin, ou bien encore Edouard Kloczko.
Concluons ce bref compte-rendu par de vifs remerciements adressés au Pré aux Clercs pour cette agréable soirée, en présence d’Edouard Brasey, Carola Strang (directrice) et Isabelle Lerein (directrice littéraire), et saluons au passage les convives que nous avons eu le plaisir de croiser.


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :