Vous êtes ici : Page d'accueil > L'Actualité fantasy

Paul Kearney retrouve un éditeur !

Par Gillossen, le jeudi 23 août 2007 à 19:40:12

Paul KearneyL'auteur des très appréciées par chez nous Monarchies Divines avait dû il y a peu annoncer publiquement que son nouveau cycle avait été lâché par ses éditeurs, aussi bien anglais qu'américain...
Bonne nouvelle aujourd'hui ! La maison Solaris Books vient de conclure avec lui un accord, afin de publier son prochain roman. The Ten Thousand ne sera pas la suite et fin de sa précédente saga (qu'il compte toutefois bien terminer, et dont Solaris aimerait racheter les droits), mais un roman situé dans un tout nouvel univers, et qui, pour l'instant en tout cas, n'est pas construit pour être le premier tome d'une série.
Dans le monde de Kuf, différentes races se côtoient, dans un univers de déserts impénétrables, de jungles moites et de chaînes de montagnes gigantesques. L'empire Assurian le domine, lui qu'on dit invincible. Mais celui-ci s'apprête à trembler jusqu'à ses fondations... Un exilé a décidé de faire appel aux 10 000 mercenaires d'une race mythique, les Machts, afin de renverser la dynastie en place. Mais voilà que l'employeur des mercenaires meurt, les laissant encerclés par les armées impériales... Ce roman nous racontera leur lutte pour la liberté.
Cela vous évoque quelque chose ? Mais oui, l'auteur a confirmé que son roman était en rapport avec l'histoire de Xénophon : Hostile à la restauration de la démocratie après la tyrannie des Trente, il s'engage dans l'expédition menée par Cyrus le Jeune, fils de Darius II, contre son frère Artaxerxès II. Lors de la bataille de Counaxa, en 401 av. J.-C., l'issue du combat est incertaine, mais la bataille tourne à l'avantage des perses lorsque Cyrus est tué. Peu après, le chef grec, le spartiate Cléarque, est pris et exécuté. Xénophon est alors élu commandant de l'arrière-garde de l'armée des mercenaires grecs, qui se retrouvent seuls sur les plaines entre le Tigre et l'Euphrate. Il conduit alors la retraite des 13 600 Grecs, surnommés les « Dix Mille » — retraite qu'il conte dans son ouvrage le plus fameux, l'Anabase, et qui aboutit au célèbre cri « thalassa ! thalassa ! » (« La mer ! La mer ! ») poussé par les Grecs apercevant le Pont-Euxin à la sortie des montagnes. Arrivé en Thrace avec ses compagnons, il se met au service du roi Seuthès qu'il rétablit sur son trône. Puis il met ses hommes au service du roi Agésilas II de Sparte, nous rappelle Wikipedia.
Le roman est prévu en langue anglaise pour l'été prochain.

Source


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :