Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > Les Monarchies divines > Le Voyage d'Hawkwood


Le Voyage d'Hawkwood

Titre VO: Hawkwood's Voyage

Tome 1 du cycle : Les Monarchies divines
ISBN : 978-226805228-1
Catégorie : Aucune
Auteur : Paul Kearney

Les différents royaumes qui gouvernent le monde sont entrés en guerre. Aekir, la grande cité ramusienne, vient de tomber sous le joug de l’armée du sultan Aurungzeb. La ville est en flammes, des milliers d’habitants fuient la guerre et s’exilent aux quatre coins des Cinq Monarchies. À Hebrion, le roi Abeleyn IV est de plus en plus inquiet de la place prise par les Inceptines, ordre religieux fanatique, qui veulent éliminer toute trace de magie sur le monde. Le mage Bardolin va prendre sous son aile une jeune lycanthrope et tenter de survivre à la folie de l’Église. Enfin, revenant à Abrusio à bord de sa caravelle, le noble Hawkwood va voir toute une partie de son équipage arrêtée. Sa seule chance de survie est d’accepter le marché que lui propose un cousin du roi : aller à la recherche du continent légendaire qui se trouverait de l’autre côté des mers. Son équipage : les magiciens et les sorciers devenus indésirables dans la cité. Le seul problème est que personne n’est jamais revenu vivant de ce périple impossible.

Critique

Par Gillossen, le 07/07/2007

Et voilà donc qu’arrive par chez nous le premier tome de cette tétralogie, parue entre 1995 et 2002 du côté de nos amis anglo-saxons.
Le moins que l’on puisse dire, c’est que Paul Kearney vise d’entrée le haut de tableau, avec une intrigue à la dimension épique, où politique et religion ne sont pas laissées au second plan, loin de là. L’auteur évite de même l’écueil d’un monde aux relents moyenâgeux, nous proposant plutôt une évocation de la Renaissance tout à fait séduisante, pour ne pas dire réjouissante. (Hawkwood pouvant prétendre à la parenté avec Christophe Colomb…)
Paul Kearney mène qui plus est son récit dans la droite ligne de ses contemporains les plus marquants, entre Steven Erikson et Tad Williams, imposant d’emblée une nouvelle voix marquante dans le domaine d’une certaine Fantasy. Voilà qui peut sembler aller quelque peu vite en besogne, mais il faut bien reconnaître qu’il nous propose là une lecture plus que solide.
Avec notamment, son lot de personnages complexes, aux motivations affichant la même maturité. Et si Hawkwood est mis en avant ne serait-ce que par le titre du roman, ils sont nombreux à pouvoir lui ravir la place, quelle que soit leur faction, quand ils n’agissent pas avant tout pour eux-mêmes. Des adultes en tous les cas, de toutes conditions, et non pas un groupe d’adolescents sans vécu… Tant mieux, est-il besoin de le préciser !
S’il fallait malgré tout pointer du doigt des regrets, minimes, ce pourrait être envers cet univers dont on attend assurément un peu plus encore, que ce soit du domaine de l’exploration ou autre, ou à l’adresse de la structure du roman, qui se révèle assez répétitive arrivé au dernier tiers, sans pour autant que l’ennui nous gagne, bien entendu.
Nous voilà donc en tous cas avec un premier tome globalement très réussi, prenant, et aussi original qu’il manie bien les quelques clichés subsistants. Grâce aussi à une écriture travaillée et colorée, Paul Kearney disposant d’un style au-dessus de la moyenne.
Les Monarchies divines s’annoncent donc comme un cycle à suivre !

7.5/10

Discuter de Le Voyage d'Hawkwood sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :