Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Manga Fantasy >Nausicaä

Nausicaä

(Ce Cycle est Terminé)

Auteur : Hayao Miyasaki (Proposer une Biographie)
Nausicaä

Nausicaä, Tome 1

Jadis rayonnantes, les civilisations du gigantisme industriel avaient disparu dans les ténèbres du temps, et la surface terrestre avait été recouverte d’une forêt de bactéries géantes exhalant des humeurs empoisonnées : la mer de la décomposition. Les hommes, réduits à subsister ça et là aux rares abords préservés de cette mer, vivaient dans les royaumes qu’ils avaient fondés localement. - La vallée du vent. - Un petit royaume à la population d’à peine cinq cents personnes, protégé tant bien que mal par un vent marin des pollutions de la mer de la décomposition

Nausicaä

Nausicaä, Tome 2

Depuis la Guerre des 7 jours de Feu, il y a mille ans, la Terre est recouverte d’une immense forêt toxique habitée par des animaux et des insectes géants qui obligent les hommes à vivre reclus. Ce monde mystérieux est un frein à l’expansion des royaumes qui souhaitent élargir leur territoire et se livrent à des guerres féroces. La princesse Nausicaa, fille du roi Jhil, vit dans la pacifique ” vallée du vent ” et a le pouvoir de communiquer avec tous les êtres vivants. Intriguée depuis toujours par cette forêt dont elle est la première à comprendre les vertus bénéfiques pour l’écosystème, Nausicaa décide de s’engager pour sauver le monde, incarnant ainsi le Messie annoncé de longue date par les oracles.

Nausicaä

Nausicaä, Tome 3

Depuis la Guerre des « 7 jours de Feu », il y a mille ans, la Terre est recouverte d’une immense forêt toxique habitée par des animaux et des insectes géants qui obligent les hommes à vivre reclus. Ce monde mystérieux est un frein à l’expansion des royaumes qui souhaitent élargir leur territoire et se livrent à des guerres féroces. La princesse Nausicaa, fille du roi Jhil, vit dans la pacifique « Vallée du Vent » et a le pouvoir de communiquer avec tous les êtres vivants. Intriguée depuis toujours par cette forêt dont elle est la première à comprendre les vertus bénéfiques pour l’écosystème, Nausicaa décide de s’engager pour sauver le monde, incarnant ainsi le Messie annoncé de longue date par les oracles.

Nausicaä

Nausicaä, Tome 4

Depuis la Guerre des « 7 jours de Feu », il y a mille ans, la Terre est recouverte d’une immense forêt toxique habitée par des animaux et des insectes géants qui obligent les hommes à vivre reclus. Ce monde mystérieux est un frein à l’expansion des royaumes qui souhaitent élargir leur territoire et se livrent à des guerres féroces. La princesse Nausicaä, fille du roi Jhil, vit dans la pacifique « Vallée du Vent » et a le pouvoir de communiquer avec tous les êtres vivants. Intriguée depuis toujours par cette forêt dont elle est la première à comprendre les vertus bénéfiques pour l’écosystème, Nausicaä décide de s’engager pour sauver le monde, incarnant ainsi le Messie annoncé de longue date par les oracles.

Nausicaä

Nausicaä, Tome 5

Depuis la Guerre des « 7 jours de Feu », il y a mille ans, la Terre est recouverte d’une immense forêt toxique habitée par des animaux et des insectes géants qui obligent les hommes à vivre reclus. Ce monde mystérieux est un frein à l’expansion des royaumes qui souhaitent élargir leur territoire et se livrent à des guerres féroces. La princesse Nausicaä, fille du roi Jhil, vit dans la pacifique « Vallée du Vent » et a le pouvoir de communiquer avec tous les êtres vivants. Intriguée depuis toujours par cette forêt dont elle est la première à comprendre les vertus bénéfiques pour l’écosystème, Nausicaä décide de s’engager pour sauver le monde, incarnant ainsi le Messie annoncé de longue date par les oracles.

Nausicaä

Nausicaä, Tome 6

Depuis la Guerre des « 7 jours de Feu », il y a mille ans, la Terre est recouverte d’une immense forêt toxique habitée par des animaux et des insectes géants qui obligent les hommes à vivre reclus. La princesse Nausicaä, intriguée depuis toujours par cette forêt dont elle est la première à comprendre les vertus bénéfiques pour l’écosystème, décide de s’engager pour sauver le monde, incarnant ainsi le Messie annoncé de longue date par les oracles.Grande fresque d’heroic fantasy, à situer entre « Dune » et l’oeuvre de Tolkien, Nausicaä est la première et seule véritable bande dessinée de Miyazaki (Mon Voisin Totoro, Porco Rosso, Princesse Mononoké). Un chef-d’oeuvre !

Nausicaä

Nausicaä, Tome 7

Depuis la Guerre des « 7 jours de Feu », il y a mille ans, la Terre est recouverte d’une immense forêt toxique habitée par des animaux et des insectes géants qui obligent les hommes à vivre reclus. Ce monde mystérieux est un frein à l’expansion des royaumes qui souhaitent élargir leur territoire et se livrent à des guerres féroces. La princesse Nausicaä, fille du roi Jhil, vit dans la pacifique « Vallée du Vent » et a le pouvoir de communiquer avec tous les êtres vivants. Intriguée depuis toujours par cette forêt dont elle est la première à comprendre les vertus bénéfiques pour l’écosystème, Nausicaä décide de s’engager pour sauver le monde, incarnant ainsi le Messie annoncé de longue date par les oracles.Ce volume est le septième et déjà dernier de ce qui restera comme l’un des chef-d’oeuvre du manga.


Critique

Par Gillossen, le 20/12/2005

Premier et unique véritable manga du maître de l’animation Hayao Miyazaki, conçu sur plus de dix ans, Nausicaä de la vallée du vent, mais n’a rien perdu aujourd’hui de sa puissance et de son souffle.
Fable écologique d’une rare justesse, c’est une belle idée de la part de Glénat que de proposer cette intrégrale, évidemment, juste à temps pour les fêtes de fin d’année ! Mais l’emballage, aussi soigné soit-il, n’est bien entendu pas l’atout majeur d’un tel manga.
Porté comme toujours par une héroïne et d’admirables seconds rôles, les amateurs de Miyazaki l’ayant découvert récemment à travers ses films enfn médiatisés à leur juste valeur en Occident, ne seront pas déçus. Pour les autres, une énième relecture n’enlève rien au charme de cette saga en sept tomes, complexe et passionnante. Les thèmes de prédilection de l’artiste étaient déjà là, bien présents. Si l’on perçoit parfois un peu de naïveté dans leur traitement, le récit sait tout autant se montrer des plus sombres, maîtrisé et ouvrant tant et tant de pistes de réflexion. Quoi qu’il en soit, cette lecture devrait d’autant plus donner envie à celles et ceux qui n’ont pas eu la chance de goûter sa transposition en film dans de bonnes conditions de pouvoir le faire au plus vite (et ce même si l’adaptation connaît de nombreux changements de scénario par rapport au manga !).
Les dessins sont eux aussi dans l’esprit des films de Miyazaki, le réalisateur démontrant qu’il maniait aussi bien le noir et blanc et l’art du découpage que celui de l’animation aux couleurs enchanteresses, quand bien même en doutait-il.
S’adressant à tous les publics, Nausicaä s’impose, ou s’est imposé depuis longtemps, comme une oeuvre majeure du manga, à découvrir absolument si ce n’est pas déjà fait.

9.0/10

Discuter de Nausicaä sur le forum.


Auteur


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :