Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Bd Fantasy > Death Dealer [BD] > Les Ombres de Mirahan


Les Ombres de Mirahan

Tome 1 du cycle : Death Dealer [BD]
ISBN : 978-281120194-4
Catégorie : Bd
Auteur : Joshua Ortega (Proposer une Biographie)
Auteur : Jay Fotos (Proposer une Biographie)
Illustrateur : Franck Frazetta (Proposer une Biographie)
Dessinateur : Nat Jones (Proposer une Biographie)

Imaginez une terre ancienne, où la guerre semble toujours prête à éclater.
Imaginez une terre de légendes, où prennent forme les plus terribles créatures.
Dans le vacarme des combats surgit le Death Dealer, un guerrier en armure, aux yeux rougeoyants, monté sur un destrier noir, une hache ensanglantée dans sa poigne de fer.
Qui est-il ? Et comment le renvoyer aux ténèbres dont il est issu ?


Critique

Par Gillossen, le 13/10/2009

Sur Elbakin.net, nous avions souvent évoqué l’arrivée et la déclinaison de comics basés sur les peintures du célèbre Frank Frazetta dans le cadre de nos brèves quotidiennes, souvent intrigués, parfois quelque peu dubitatifs.
Aujourd’hui, on peut donc remercier Milady pour nous permettre d’assouvir notre curiosité et cela alors que cette collection Graphics semble vouloir aborder plusieurs angles d’attaque pour parvenir à ses fins, sans aucun doute pour ne pas s’enfermer dans un seul bastion, ce qui est tout à son honneur. Et par la même occasion, difficile pour le coup de faire plus iconique que le Death Dealer !
Avec un grand respect, qui se retrouve d’ailleurs dans la transposition graphique, les auteurs développent le personnage, lui donnent un passé, un présent… Nul doute que leurs choix feront probablement grincer des dents certains amateurs, mais il fallait bien aussi trancher dans le vif pour s’approprier la bête un tant soit peu.
L’ensemble est carré, solide, accessible, et ne trahit à aucun moment le matériau de base. Nat Jones lui non plus, et pourtant, impossible de nier que la tâche de l’artiste était ardue. Impossible de véritablement comparer le rendu d’une peinture et celui d’une case de planche BD, mais le Death Dealer ne perd guère de son charisme noir et de sa puissance débridée.
Qui plus est, si cette histoire se révèle relativement courte (sans toutefois parvenir à faire totalement l’impasse sur certains aspects plus convenus…), l’éditeur a eu la bonne idée de nous proposer l’intégrale des peintures de Frazetta mettant en scène son personnage culte entre tous, de même que divers croquis, esquisses, présentations…
Un bel ouvrage, un bel hommage.

7.5/10

Discuter de Les Ombres de Mirahan sur le forum.

Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :