Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Bd Fantasy > Balade au Bout du Monde > L'Intégrale du premier cycle


L'Intégrale du premier cycle

Tome 1 du cycle : Balade au Bout du Monde
ISBN : 978-272341463-0
Catégorie : Bd
Auteur : Pierre Makyo (Proposer une Biographie)
Dessinateur : Laurent Vicomte (Proposer une Biographie)

Arthis est un jeune photographe rêveur et peu à son aise sur la toile de fond pluvieuse du monde moderne. Un jour de spleen il décide de partir pellicules en bandoulière vers un étrange marais perdu dans la campagne. Un endroit dont le mystère et l’opacité lui semblent correspondre à son état d’esprit du moment. Au-delà du brouillard et des roseaux couchés il trouvera une très jolie jeune femme, photographe elle aussi. Mais également un royaume hors du temps, figé en plein Moyen-âge. Un Royaume dangereux. Cerclé d’une prison dont on ne s’échappe pas… Arthis voulait se balader au bout du Monde. Il va très vite le regretter…


Critique

Par Publivore, le 03/08/2003

Certains seront peut-être étonnés de retrouver ici cette série, en particulier en raison d’un deuxième cycle qui tend plus vers le Fantastique que la Fantasy… Mais le royaume caché de Galthédoc, au centre des intrigues des première et troisième parties de cette série, avec ses chevaliers, ses mythes et ses légendes, appartient indéniablement au courant qui nous importe sur Elbakin.net. Mais que cela ne vous empêche pas de lire - et d’apprécier ;-) - le voyage en Inde d’Arthis !
En ce qui concerne l’histoire, ceux qui connaissent Pierre Makyo seront en terrain de connaissance ! Un scénario bien ficelé, chaque volume ayant une histoire indépendante des autres, mais s’inscrivant parfaitement dans la trame générale du cycle, qui nous est dévoilée peu à peu (cela rend d’ailleurs difficile les résumés sans trop de révélations !). Le tout mâtiné d’un rien de philosophie, parfois déroutante, mais jamais déplaisante. Son personnage principal est ballotté par le Destin, d’aventures en aventures, et a parfois bien du mal à s’en remettre, mais c’est avec avidité que le lecteur se laisse emporter par le torrent. Du grand art !
Comme vous l’aurez remarqué, chaque cycle possède son dessinateur, et le style graphique varie donc fortement d’une partie à l’autre… ainsi que l’aspect d’Arthis ! Mon préféré personnellement est le trait d’Herenguel, plus précis, plus clair et surtout plus constant. Car vous constaterez dans le premier cycle une évolution surprenante dans les 20 premières pages, tant dans le dessin que dans les couleurs ! Le temps de la maturation, probablement… En ce qui concerne la troisième partie, le trait est plus nerveux, avec de nombreuses zones noires, qui nuisent parfois à la lisibilité. Mais dans l’ensemble, sauf peut-être pour le début du premier tome, le dessin est tout à fait en adéquation avec le ton de l’histoire. Même le dépaysement que l’on ressent au début de chaque cycle du fait du changement graphique sert l’histoire, puisqu’il correspond à la débâcle morale du héros, à l’aube d’une nouvelle aventure déroutante.
Je ne saurais donc que trop vous conseiller la lecture de cette série un rien désabusée, mais qui vous emportera vers des horizons insoupçonnés.

8.5/10

Discuter de L'Intégrale du premier cycle sur le forum.

Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :