Vous êtes ici : Page d'accueil > Édition

Une interview du collectif l’appel de l’imaginaire

Par John Doe, le dimanche 8 octobre 2017 à 16:15:58

magic bookNous évoquions en mars dernier le lancement d'un appel à la défense des littératures de l'imaginaire par huit éditeurs indépendants.
Il y a quelques semaines, ce collectif nous faisait le plaisir de répondre à quelques questions.
Pour plus d'informations :

La page facebook du collectif

Le forum dédié

Pour s'inscrire aux Etats Généraux de l'Imaginaires aux Utopiales

En discuter sur le forum

L'interview

Qu'est-ce qui vous a décidé à lancer cet appel, en dehors de la date symbolique de Livres Paris ?
En fait la situation globale des littératures de l'imaginaire alimente depuis plusieurs mois différentes discussions entre auteurs, éditeurs, traducteurs etc. Cela a conduit à plusieurs initiatives. Partant du constat qu'il y a beaucoup d'envie qui se dégage de chacune des discussions, nous souhaitons fédérer tout le monde et réfléchir collectivement à la manière de promouvoir les littératures de l'imaginaire et mieux les mettre en avant.
La situation est-elle si grave ? On parle de chiffres de vente régulièrement en baisse.
En fait, plusieurs problématiques reviennent dans les échanges. Il y a les chiffres en librairies, mais aussi la visibilité dans la presse ou le rapport aux institutions publiques. Avant tout, on souhaite faire un état des lieux pour savoir où en sont nos littératures et sur cette base réfléchir à des solutions.
L'image de la SFFF a donc encore tant de mal que ça à s'améliorer aux yeux des autres "branches" de l'édition ?
Chacun a son ressenti sur cette question. Lorsqu'on discute avec des professionnels dans les autres genres, eux aussi ont leurs propres problématiques. Sans un état des lieux, difficile donc de répondre. Il nous faut élargir notre champ de vision. Par ailleurs, il y aussi de la science fiction et de la fantasy en littérature générale ou en polar.
Quels sont vos objectifs avec cette mobilisation ?
D'abord réfléchir ensemble, professionnels et lecteurs, à la situation et essayer d'esquisser des réponses. Ensuite faire assez de bruit pour que les médias s'y intéressent. A nous de construire tous ensemble ce mouvement pour arriver aux Etats Généraux qui auront lieu pendant les Utopiales avec des chiffres et des propositions. On sera alors au début de l'aventure.
Et quel est votre premier bilan, avant ce mois d'octobre ?
Extrêmement positif. On est agréablement surpris du nombre de signataires. Et puis cela a déclenché des discussions passionnantes. Reste maintenant à structurer l'ensemble pour réussir ce défi. Après le premier acte aux Imaginales.

Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :