Vous êtes ici : Page d'accueil > Tolkien

Les animaux chez Tolkien : nouvelle revue de Tolkiendil

Par Foradan, le vendredi 16 avril 2010 à 19:10:30

La couvertureL'association Tolkiendil œuvre pour la promotion de la connaissance de l'œuvre de Tolkien dans le monde francophone et, à cette fin, produit sa propre revue mêlant des essais précis et documentés ainsi que des compléments instructifs et ludiques.
C'est donc avec un plaisir certain que nous vous invitons à découvrir un aperçu de la qualité des travaux que la communauté française qui n'a pas à envier les fanzines spécialisés en langue anglaise.

N.B : le nom de la revue, "l'Arc et le Heaume" fera certainement penser à l'un des plus célèbres duos du premier âge, Túrin et Beleg.

Le forum vous attend

Contenu

La première partie de la revue comprend une longue interview de Daniel Lauzon, traducteur émérite de nombreux ouvrages de Tolkien (notre interview Elbakin.net rencontre Daniel Lauzon), puis la présentation détaillée de deux ouvrages parus en 2007 : les Enfants de Húrin et "The history of the Hobbit" par J. Rateliff.

Puis vient le plat de résistance, le volumineux dossier consacré aux animaux dans le Légendaire. Plus de cinquante pages pour regrouper des exposés sur Beorn le changeur de peaux, la biche blanche de Mirkwood, les corvidés, les chats et Húan le chien de meute de Valinor. A priori, si l'on peut se demander comment trouver matière à discussion sur des éléments qui prennent apparemment si peu de place dans le récit, on découvre que décidemment, Tolkien ne laissait rien au hasard.

Prenons par exemples l'essai sur les corbeaux : Eric Flieller nous resitue la symbolique classique du charognard des champs de bataille, familier d'Odin (on remarque d'ailleurs qu'en viel anglais, corbeau -waelceasega- et walkyrie -waelcyrige-ont un lien étymologique) avant de détailler le rôle du corbeau dans le lai de Leithian (in les lais de Beleriand, HoME 3, la critique d'elbakin.net), puis dans Bilbo et "Le Seigneur des Anneaux". De suppôt du maître des loups-garous (en résonnance avec Hugin et Munin, les corbeaux d'Odin, partageant la voracité des loups Geri et Freki), Tolkien prend cette tradition à revers avec l'apparition des corbeaux du Mont Solitaire : ils ont une lignée, la parole, la mémoire et l'amitié des nains sans pour autant perdre toutes leurs caractèristiques, mais cette fois, leur lien avec Odin se trouve chez Gandalf le voyageur dont ils relaient le rôle de conseiller et de soutien. Par contre, le rôle de l'oiseau de mauvais augure se retrouve, de fait, repoussé sur la corneille, et c'est là que la version française perturbe la compréhension en "confondant" la corneille maléfique -crow- et le corbeau amical -raven-. Car "le Seigneur des Anneaux" continue à utiliser l'antagonisme des corneilles et des corbeaux : ainsi, quand Théoden provoque Gandalf en le nommant "corbeau de tempête"-stormcrow-, il aurait fallu, pour respecter l'esprit et la distinction traduire "Corneille de tempête". A chaque occurence de "crow" ou de "raven", il est ainsi donné au lecteur une indication sur la nature des forces en présences : contrairement aux idées reçus, le corbeau-raven trouve chez Tolkien un rôle au-delà de sa condition habituelle et crée ainsi du merveilleux et de l'évasion.

Vous ne verrez plus jamais les corbeaux de la même façon, j'en suis sûr.

Et après tant d'érudition, avec abondances de notes et de références, nous trouvons un glossaire des tous les animaux présents dans le Légendaire, des abeilles de Beorn, grosses comme des frelons, aux wargs, ainsi que tous ceux ayant un nom, qu'ils soient chevaux, loups, corbeaux, poneys, chiens, aigles, araignées, chats ou baleine. Mais ce n'est pas encore fini, puisque voici un lexique étymologique sur les animaux, avec l'inscription en tengwar, les termes dérivés, ce qui nous permet de noter des détails amusant tels que yaksë : vache à lait, mugli : veau, mû : boeuf, roa : chien, yaulë : chat (originellement mio: chat, miauli : chatte), hó : hibou, porokë : poule, quáko : corneille, quá : canard, tokot : coq, quákë : grenouille

Pour terminer, rien de tel qu'un petit jeu de connaissances, toujours sur les animaux, en vingt questions à choix multiples ; au hasard, quelle sorte de créature, dans un poème hobbit, était Fastitocalon ?

Enfin, comme la fantasy est un vaste monde, nous voici, au bout de 120 pages, avec une fiche de présentation sur Robin Hobb.

Pour découvrir vous aussi cette revue qui a demandé plus de quatre ans d'efforts à une vingtaine de passionnés, les détails sont disponibles ici


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :