Vous êtes ici : Page d'accueil > Tolkien

Feuilleton SDAO, à travers la Vieille forêt

Par Foradan, le mercredi 18 novembre 2009 à 23:50:06

Le Seigneur des Anneaux Online Voici maintenant plusieurs mois depuis le premier épisode de notre voyage en Terre du Milieu, l'aperçu des préparatifs du départ et la fuite de Frodo devant l'impitoyable poursuite de mystérieux Cavaliers. Après s'être réfugié à Creux de Crique au Pays de Bouc, nous voici à nouveau sur les traces de Frodo et ses amis. Hâtons-nous, nous ne sommes pas les seuls à le chercher.

Discuter des aventures de Frodo en forum

Un raccourci selon Frodo Sacquet

Selon toute vraisemblance, Frodo se savait poursuivi ...

null

... et il n'a pas pris la Route de l'Est. La direction la plus imprévue reste donc la Vieille Forêt, dont la réputation étouffe les velléités aventureuses des hobbits les plus téméraires.

null

L'accès du tunnel aux parois de briques est sombre et humide, mais la grille de fer est ouverte.

null

Le seul espace un tant soit peu dégagé est la clairière du feu de joie ...

null

... mais aussitôt après, à moins de cent mètres de la Haie, les chemins sont presque hostiles, oppressants, ...

null

... jusqu'à une croupe verte sans arbre, île au milieu d'une mer d'arbres.

null

De là, une vision peu rassurante des Hauts, heureusement lointains ...

null

... mais, beaucoup plus proche, la sensation que chaque pas amène inévitablement vers le cœur de la forêt en contrebas ...

null

... et effectivement, avant de s'en rendre compte, nous voici dans la pénombre d'une profonde ravine, couverte d'une haute voûte d'arbres. Au milieu, une rivière aux eaux brunes traçait de paresseux méandres, elle était bordée de vieux saules, recouverte d'une voûte de saules, obstruée de saules tombés et mouchetée de milliers de feuilles de saule flétries : la Vallée du Tournesaules.

null

Ce ne serait rien s'il n'y avait aussi le vieil homme-saule.

null

Par chance, non loin de là, une voix nous guide vers un sentier qui s'éloigne du ruisseau vers une demeure improbable, ...

null

.... où nous sommes accueillis par Tom Bombadil en personne (un vieux chapeau cabossé avec une longue plume bleue, des bottes jaunes, un manteau bleu, barbe brune, yeux bleus, un sautillement permanent, pas de doute, c'est lui !) ...

null

... et sa compagne la ravissante Baie d'Or.

null

Remis sur le bon chemin, il faut contourner la maison pour rejoindre les Hauts, ...

null

... où le spectacle de ces collines couronnées de tertres verts, sur lesquels des pierres levées, pointées en l'air comme des dents ébréchées sortant de gencives vertes, vous glacent le sang.

null

Au loin, on distingue une longue vallée, serpentant vers le nord jusqu'à un endroit où elle atteignait une ouverture entre deux épaulements escarpés : la sortie nord des Hauts. Enfin !

null

Mais les traces des hobbits se dirigent vers un cercle creux. Au centre duquel se dressait une unique pierre, haute sous le soleil, même si à cette heure elle ne projetait aucune ombre. Elle était informe, et pourtant significative : comme un repère, un doigt défensif, ou plus encore un avertissement.

null

De là, la piste conduit vers deux énormes pierres levées faisant comme les montants d'un portail sans linteau : un grand Galgal.

null

Visiblement, les hobbits ont été secouru et ont fini par atteindre la Route de l'Est, ...

null

... qui mène directement à la plus importante ville du pays de Bree.

null

De nuit, sa porte et ses lumières font l'effet d'un phare au milieu de la tempête.

null

Enfin, après un raccourci que seul un hobbit pourchassé par des Cavaliers Noirs aurait pu prendre, nous voici devant la célèbre auberge du Poney Fringant.

null

Et dire que le chemin ne fait que commencer !


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :