Vous êtes ici : Page d'accueil > Jeux vidéo

Retour sur… Lords of The Fallen

Par Hrodwulf, le samedi 25 octobre 2014 à 13:15:35

LordsNouvelle production des polonais de City Interactive et des allemands de Deck 13 (dont certains membres ont travaillé sur The Witcher 2), Lords of the Fallen est un action-rpg présenté comme un mélange de Dark Souls et de Darksiders, rien que ça ! Même s'il nous est dit que l'histoire est au cœur du jeu, on se rend compte que celle-ci n'offre qu'un prétexte : Harkyn, notre personnage au passé aussi sombre que ses muscles sont gros, doit sauver le monde d'un ancien Dieu bannis et de ses hordes de démon. En gros, on incarne un gros musclé pas très tendre qui doit tuer des gros monstres.

En discuter sur le forum

On a donc un scénario classique (sinon basique) de Dark Fantasy et, si l'univers n'a rien d'original, il plaira sans doute aux fans du genre. Les graphismes nextgen font leur travail, très bien même, les boss ont de très belles animations et un design efficace, et les combats sacrément immersifs: on sent le choc de son arme sur l'adversaire qui réagit en fonction de la localisation du coup, et on est toujours très heureux de réussir avec classe une esquive difficile. Les niveaux sont jolis à défaut d'être originaux, et les paysages plutôt bien rendus (même si là il faut plutôt remercier la HD que le game design).
Concrètement, le jeu est assez dirigiste et vous demandera de traverser des salles et d'affronter des ennemis par petit groupes (très souvent un par un même), presque toutes ces salles aboutissant sur un point de sauvegarde. J'aurai personnellement comparé le jeu avec un Castlevania en 3D et sans allez-retour : il faut comprendre les patterns des ennemis pour esquiver et frapper au bon moment pour avancer. Les contrôles sont très réduits : attaque lourde, attaque légère, parade et esquive, et la manette possède les configurations de base de Dark Souls (on attaque avec les gâchettes). En fait les contrôles sont exactement les mêmes que ceux de Dark Souls. Je n'ai que très peu utilisé la parade pendant toute ma partie, lui préférant l'esquive qui permet de prendre l'ennemi à revers, et surtout qui évite de subir le moindre dégât.
Vous aurez le choix en début de parti entre trois types de magie : protectrice, agressive ou pseudo-furtive, qui sert surtout à placer quelques coups dévastateurs pour engager le combat ou à détourner les monstres. Après le choix de la magie vous avez le choix entre trois classes : guerrier (armure lourde, lent, attaque moyenne), clerc (armure moyenne, moyennement lent, attaque lourde), et voleur (armure légère, rapide, attaque faible). Les classes déterminent les capacités de départ, mais il est possible de mélanger leurs propriétés en cours de jeu. Une donnée très importante étant le poids de l'armure qui influe sur la rapidité et la distance parcourue avec les esquives.

Le test

ScreenIl faut mentionner le fait que Lords of the Fallen se vend comme un jeu pour "vrai gamers", et se vante de proposer de la difficulté, mais alors qu'en est-il ?
La difficulté se base uniquement sur les combats et la faiblesse ou la lenteur du personnage. On ne se perd jamais sur la carte puisqu'il faut aller toujours tout droit (ce qui constituait une des difficultés majeure de Dark Souls), et on n'est jamais bloqué très longtemps face à une énigme. Le jeu est loin d'être aussi vicieux que Dark Souls (pas d'escalier piégé ou de flèche sortant de nulle part), mais les monstres sont souvent placés dans des angles morts. Certes cela sert la logique du Die and Retry, mais certains ont l'air bien ridicule à attendre sagement à l'angle d'un couloirs juste au cas où quelqu'un passerait, pour lui mettre un coup de latte ! L'IA n'est vraiment pas très développée, et surtout très aléatoire ! Les démons n'attaquent que si l'on s'approche à cinq mètres d'eux, et il m'est arrivé une fois d'attirer tous les monstres d'une tour sur moi alors que je tuais silencieusement un ennemi dans une salle, puis de revenir les massacrer un par un dans un boucan de tout les enfers sans que l'un d'eux ne bouge le petit doigt.

En fait, ce sont réellement les combats qui sont amusants, le système déjà éprouvé sur Dark Souls gagne ici en beauté : les animations de maniement d'armes sont vraiment très fluides et réalistes ! Certains boss vont parfois vous faire une danse de lame magnifiquement chorégraphiée et pas forcément évidentes à esquiver !
Maintenant : est-ce réellement dur ? Pour l'avoir testé chez une amie complètement novice dans ce style de jeu : il n'est pas extrêmement sévère. On a le droit à quelques erreurs et la mort n'est pas très punitive. On meurt souvent d'ailleurs, mais pas trop. Il faut plus voir ça comme un retour aux sources, à des jeux un peu plus anciens ou il fallait mourir pour tester et comprendre un pattern, ce qui se révèle plutôt une bonne chose. Il y a une forme de défi, et un bon équilibre entre frustration et progression.
A noter un problème qui énerve plus qu'il ne piège le joueur : les ennemis ne font pas de bruit ! Si l'on couple cela avec leurs placements vicieux on se retrouve avec des backstabs qui sortent de nulle part ! Alors l'araignée géante je veux bien (et peux même trouver ça très habile), mais le géant en armure de plate et de maille qui m’assène un revers de claymore avec la discrétion d'un Hobbit ça me botte moyen ! Alors imaginez que cela peut surprendre quand, en plus, un aléa de l'IA fait débarquer d'un coup tous les monstres d'un niveau dans une salle minuscule, et qu'on les découvre barrant la route en se heurtant entre eux alors qu'on tente de fuir : ça fait un peu fête du slip !

Maintenant, je me demande si ce problème n'est pas lié à un bug de son puisque ceux-ci sont assez fréquents : un parchemin sur deux n'est pas lu par une voix-off, et certaines cinématiques ne sont pas doublées ! C'est d'ailleurs presque une bénédiction tant les voix françaises manquent de conviction ! Imaginez un « Ah, je me meurs » avec l'intonation de celui qui viens de perdre une partie de démineur, et qui en plus n'est pas raccord avec l'animation de prise de parole ! Je conseille vivement la version anglaise sous-titrée. Il y a aussi quelques bugs graphiques : j'ai réussi à faire une magnifique sous-map après une heure et demie de jeu ! Certains ennemis se bloquent sur place sans rien faire (j'avoue que c'est grâce à ça que j'ai réussi à battre le deuxième boss) et l'on croise quelques petits bugs de physique et de texture.

A mon humble avis, le jeu a été placé en crunch time pour sortir vers Halloween et se retrouve rempli de petits bugs. Ceux ci vont sûrement être corrigés dans des mises à jours, mais maintenant il faut justifier le lancement à soixante-dix euros d'un jeu dans cet état. Enfin, intéressons nous à ce qu'apporte le jeu à l'univers du action-rpg. Darksiders avait été évoqué dans la présentation, mais nous n'en retrouvons finalement qu'une certaine esthétique commune, tout de même très relative. La huitième génération de console n'est exploitée qu'à des fins graphiques (et uniquement au sens photoréaliste), sans apport particulier de gameplay ou de gamefeel. Un jeu comme celui-ci aurait parfaitement pu sortir au début de la PS3.

Conclusion : dois-je acheter ce jeu ?
Je suis sévère avec parce que concrètement, c'est un bon jeu. Il est sympathique, il fonctionne bien. Son problème c'est de n'être pas fini, et d'être un peu bâtard. Si vous aimez la Dark Fantasy, les persos bourrins, et les actions RPG un tantinet dirigiste : prenez-le. C'est ce qu'il promet, et c'est ce qu'il offre. Maintenant, si vous me demandez un rpg exigeant, je continuerai de proposer Dark Soul, parce qu'il est plus joli et plus complexe, tant par le niveau de skill à avoir que par son concept de création. Si vous me demandez un jeu de Dark Fantasy je préfère the Witcher ou Diablo. A l'heure de l'open world, on est un peu frustré de marcher dans un couloir. D'autres licences sont déjà des références en la matière. Si vous n'êtes pas lassés, vous adorerez. Si comme moi vous considérez que vous en avez déjà eu, vous attendrez d'autres licences plus novatrices sur cette génération.
J'attends une version PC qui, je l'espère, sera moins buguée, sans freeze, et moins chère, afin de vous faire un nouveau test.

Le jeu a été testé à partir d'une version Playstation 4.


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :