Vous êtes ici : Page d'accueil > Interview exclusive

Elbakin.net a 20 ans : interview de Saffron

Par Foradan, le samedi 23 janvier 2021 à 12:01:56

Elbakin.netNous revoilà avec la seconde édition de cette newsletter anniversaire ! Petit rappel pour les nouveaux inscrits, les poissons rouges et les Iops : à l’occasion des 20 ans d’Elbakin.net, vous aurez droit tout les mois à une interview d’une personne participant ou ayant participé activement à la bonne marche de votre site préféré.

Aujourd’hui, nous donnons la parole à Saffron, membre active du forum depuis des années qui contribue à l’activité d’Elbakin.net de bien des façons différentes.
Cette interview est réalisée pour la newsletter du site (vous pouvez vous y inscrire ici) et diffusée peu après sur le site. Et ça va durer toute l'année !

Bonjour Saffron et merci de répondre à nos questions pour cette édition spéciale

Vous connaissez Elbakin.net depuis longtemps, comment l’avez-vous découvert ?

Je connais le site et l’association depuis une quinzaine d’années. Si je ne me souviens pas de ma découverte initiale, j’ai un souvenir très précis de ma redécouverte : j’étais en cours quand j’ai aperçu le site Elbakin.net ouvert sur l’ordinateur portable de ma voisine, qui travaille d’ailleurs aujourd’hui chez Bragelonne (oui, nous suivions les cours de traduction avec attention…). Le temps de me dire : « Tiens, je connais… », et le raccourci était enregistré sur mon propre PC. Il n’a plus jamais quitté mes favoris depuis !

Que représentent les littératures de l’imaginaire pour vous ?
En termes de chiffres, c’est environ 75 % de mes lectures. Au niveau personnel, elles me permettent de voyager en restant dans mon canapé, de visiter des mondes qui n’existent que sur le papier et, à l’heure où j’écris, d’oublier quelques heures qu’une pandémie empêche une bonne partie de la planète de vivre normalement. Pour moi, les littératures de l’imaginaire sont une source d’escapisme, une porte ouverte sur des univers moins banals que le monde dans lequel nous vivons.
Comment contribuez-vous à Elbakin.net ?
Je suis chroniqueuse, podcasteuse, traductrice et membre du jury adulte pour le prix littéraire.
Pour les non-initiés, qu’est-ce qu’un podcast ?
Un truc qui prend beaucoup de temps à préparer et à enregistrer, mais que je dois apprécier quand même vu que je viens d’en rajouter un à mon planning ! Plus sérieusement, un podcast, c’est du contenu audio numérique, souvent sous forme de série et sur un sujet donné, que l’on peut télécharger à sa guise et écouter où on veut.
Que diriez-vous aux personnes qui nous lisent pour les convaincre d’écouter les podcasts ?
Les podcasts, quels qu’ils soient, sont souvent hyper-spécialisés et réalisés par des passionnés. Leur écoute permet d’apprendre énormément de choses et de rajouter un bon nombre d’éléments sur sa Pile À Lire/Voir/Jouer/Visiter/Tester – en plus de passer un bon moment, de rire à des blagues d’initiés et de passer pour un individu un peu dérangé dans la rue ou le métro.
Vous êtes membre de l’association Elbakin.net, qu’est-ce que cela vous apporte (en dehors des Elbakin Partys) ?
Les Elbakin Par… ah, mince ! Faire partie de l’association me donne un sentiment d’appartenance à une communauté au sein de la communauté et l’impression de contribuer, à mon tout petit niveau, au développement et à la pérennité d’un site qui a fêté ses 20 ans cette année. Mais quand même les Elbakin Partys aussi !
Si vous deviez citer un festival à faire pour les amateurs de fantasy, lequel serait-ce ?
Les Imaginales, pour leur ampleur, leur convivialité, le cadre, le nombre d’auteurs présents, les petits-déjeuners Elbakin.net avec lesdits auteurs… et le portefeuille beaucoup, beaucoup plus léger quand on en repart.
Un livre en particulier qu’Elbakin.net vous a fait connaître ?
La Femme d’argile et l’homme de feu, le premier roman d’Helene Wecker. Ce fut une de mes premières lectures pour le prix 2016, et l’histoire m’a profondément marquée. C’est l’un des rares livres que je relis avec plaisir.

Au-delà de cette dimension, Wecker n’hésite pas à aborder, toujours avec élégance, des thèmes toujours actuels, voire philosophiques, comme la place de l’étranger ou le repli sur soi (…), nous livrant en fin de compte ce que l’on pourrait qualifier de conte de fées pour adultes, et, pour une fois, sans lever les yeux au ciel à la lecture de cette expression.

Extrait de la critique : La Femme d’Argile et l’Homme de Feu de Hélène Wecker
Ainsi se termine cette deuxième édition anniversaire, nous espérons que la lecture vous a plu et qu’elle vous a permis d’en apprendre un peu plus sur les coulisses du site. N’hésitez pas à venir en en forum pour échanger avec tous ces bénévoles ou bien à faire un petit tour par les podcasts !

À bientôt ! L’équipe d’Elbakin.net


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :