Vous êtes ici : Page d'accueil > Interview exclusive

Elbakin.net a 20 ans : interview de Foradan

Par Foradan, le mardi 1 décembre 2020 à 18:03:15

Elbakin.netEn septembre 2020, Elbakin.net a 20 ans. Pour fêter cet anniversaire, nous avons décidé de mettre à l’honneur les Elbakiniens qui s’investissent pour vous. Aujourd’hui, c’est Foradan, le président de l’association Elbakin.net qui nous répond.
Cette interview est réalisée pour la newsletter du site (vous pouvez vous y inscrire ici) et diffusée peu après sur le site. Et ça va durer toute l'année !

Bonjour Foradan et merci de répondre à nos questions

Vous connaissez Elbakin.net depuis longtemps, comment l’avez-vous découvert ?
Depuis un peu moins de 20 ans, de mémoire, tout a commencé vers décembre 2000. Internet était nouveau, les modems étaient lents, la connexion coûteuse (on était facturé à la seconde !) et il n'y avait pas beaucoup de pages et/ou pas très remplies.
Autant dire qu'on ne voyait pas forcément de raisons d'y aller... pour quoi faire ?

Seulement, la rumeur a commencé à enfler sur un film dont le tournage, loin là bas, en Nouvelle Zélande, n'était pas couvert par la télévision ou les magazines autant qu'on l'aurait souhaité. Alors un soir, parmi les collègues rôlistes qui connaissaient mon intérêt pour Tolkien, l'un d'eux me dit deux choses fondamentales : il y a des informations sur le tournage sur Internet ; il y a un site de rôlistes qui propose un jdr orienté Terre du milieu. Me voici donc, avec les moteurs de recherche de l'époque (qui ont bien changé), redirigé vers le forum d'Allociné. Là, surprise, plein de gens discutent et s'interrogent sur le film à venir fin 2001, y compris ceux qui n'ont qu'une vague notion de ce qu'il pourrait contenir. Parmi les forumeurs actifs, ils s'en trouvent pour prétendre le Silmarillion trop complexe : je relève le défi d'en faire un résumé en moins d'une page. Et quand je m'interroge sur le peu de réactions de mon labeur, j'apprends que les gens s'amusent sur un autre forum : elbakin.com. Curieux, j'y fais mes premiers pas, vite dépassé par le nombre de sujets, d'auteurs et de livres qui me sont inconnus. J'ai passé au moins trois ans sans quitter les sujets parlant de Tolkien ou des adaptations.

La création de l’association Elbakin.net, un grand moment ? Comment l’avez-vous vécu ?
Je n’en ai pas un souvenir tellement marqué: nous avions fait d’interminables réunions et discussions s’étendant d’un petit déjeuner à un autre sans quitter la table autrement que pour chercher du ravitaillement. Mais il nous fallait une organisation juridique pour exister au-delà de la toile, c’était autant une nécessité qu’une évidence, une évolution naturelle plutôt qu’un changement de paradigme.
Pour quelles raisons avez-vous voulu devenir président de l’association ?
Je n’avais pas de raisons de vouloir être président, parce que c'était très confortable quand d'autres se chargent de tout à votre place et je ne le serai toujours pas si les circonstances ne m’y avaient poussés avec la crainte réelle d’une dislocation de l’association. Mais une association, c'est comme un famille, avec ses hauts et ses bas. A la différence que si les acteurs les plus dynamiques ne peuvent plus tenir leur rôle, on peut prendre sur soi et proposer de se mettre au travail.
Quelle est la place d’Elbakin.net dans votre vie ?
Elbakin.net, c’est la porte qui m’a ouvert un monde fabuleux, avec des personnes formidables. L’expression la plus juste serait de dire que c’est une authentique famille.
Elbakin.net ce n’est pas qu’un site ou une association, c’est aussi une présence sur les festivals, des rencontres avec des auteurs, des éditeurs. Si vous ne deviez en choisir une seule, quelle rencontre vous a le plus marquée ?
Neil Gaiman aux Utopiales 2012 ! Il vient rarement et il était attendu par une foule massive, il y avait bien 3 heures d’attente avant le début de la dédicace ; mais surtout, quand il est arrivé sur la mezzanine, nous avions repéré la date et lui avons chanté un bon anniversaire. Tout le bâtiment s’est figé, les conférenciers du rez de chaussée se sont interrompus, les festivaliers se sont tournés vers lui, et ensuite, quand l’organisation est venu lui dire que le temps prévu pour la dédicace était terminé (alors qu’il restait encore la moitié ployant sous les piles de livres), il leur a signifié, avec une élégance de seigneur « ces gens ont passé leur après midi debout pour me rencontrer, ils m’ont souhaité mon anniversaire, je resterai ici tant qu’il y en en aura un ».
Une des principales activités de l’Association Elbakin.net, ce sont les fameuses Elbakin Partys. Que diriez-vous aux nouveaux membres pour les convaincre de participer à ces évènements ?
Le concept de l’Elbakin party est simple, et inchangé: il s’agit de permettre la rencontre avec des personnes qui partagent la même passion. Quand on discute à longueur d’années sur le forum, on finit par souhaiter une discussion plus interactive ; une elbakin party, c’est vivant comme toutes les sections du forum en même temps, le dialogue est plus riche et on découvre les personnalités au-delà des avatars. Elbakin.net, ce n’est pas que des pixels et des mots, c’est avant tout des gens.
Comment voyez-vous l’avenir pour l’association Elbakin.net ?
L’avenir, vaste sujet… il y a quelques années, si on m’avait dit que la Bibliothèque nationale de France proposerait une exposition géante sur Tolkien, puis une autre sur la fantasy, qu’il y aurait un dictionnaire de la fantasy (et que nous y prendrions part), j’aurais pensé que c’était utopique. Et c’est une bonne chose, les surprises peuvent être réjouissantes ! Il y a des projets, et peut-être que le planning sera tenu… ou bien une priorité passera en premier. C’est pour ça qu’on fait des bilans annuels.
On arrive au sujet principal, le site Elbakin.net a 20 ans… alors, nostalgique ?
Un peu. Pourtant, il y a 20 ans, ce n’était pas facile de lire de la fantasy: l’étiquetage des médiathèques faisait souvent un fourre-tout entre fantastique/science-fiction/horreur/divers quand l’auteur n’était pas simplement classé que par ordre alphabétique (j’ai découvert mon premier Tolkien à côté de Tolstoï), une partie des adaptations cinéma et télé tombait dans la caricature et il y avait le gros cliché de « littérature donjon et dragon pas sérieuse ni bien écrite ». Je veux croire qu’elbakin.net a participé à cet élan pour mieux faire connaître la fantasy, de concert avec les éditeurs, auteurs, créateurs de festivals, enseignants, libraires et que le paysage actuel soit plus florissant (même s’il reste à faire).
Elbakin.net est connu pour ses news, son forum mais aussi pour ses critiques. Si vous deviez citer un livre que le site vous a fait connaître ce serait lequel ?
L’Assassin royal de Robin Hobb. Grâce au tournoi du forum, j’ai découvert comment les autres forumeurs parlaient avec passion de ses personnages (en bien comme en mal) et j’ai réalisé que je n’avais pas osé commencer le cycle faute de savoir si ça allait me plaire, je voulais me rendre compte si Royal était aussi détestable et Œil de nuit aussi fascinant.

Ainsi se termine cette première édition spéciale 20 ans. Si cette interview vous a donné envie d’en savoir plus sur les personnes derrière le site, n’hésitez pas à venir partager avec eux en forum et si vous souhaitez en savoir plus sur l’association, c’est par ici !


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :