Vous êtes ici : Page d'accueil > L'Héroine / Le Héros de la semaine > La Mort


La Mort

Par Gillossen, le 11/03/2002

La Mort

Le Vainqueur d'Empires, l'Avaleur d'Océans, l'Escamoteur d'Années, l'Ultime Réalité, le Moissonneur de l'Humanité, l'Assassin auquel Aucune Serrure ne Résiste, le seul ami du pauvre, et le meilleur ami du médecin pour le blessé grave. Personnification anthropomorphique de genre masculin. Quasiment la plus ancienne créature de l'Univers. ( A l'évidence, quelque chose a dû mourir d'abord...)
C'est un squelette d'os poli de deux mètres dix dans les orbites duquel brillent de tout petits points lumineux (d'ordinaires bleus). Il porte le plus souvent une robe qu'on dirait tissée de noir absolu - et parfois une cape de cheval maintenue par une broche ornée de son monogramme, l'oméga infini. Il dégage une odeur nullement désagréable d'air confiné dans des salles depuis longtemps oubliées. La faux de la Mort paraît bien ordinaire, sauf la lame : elle est si fine que l'on voit au travers, comme un chatoiement bleu pâle capable de trancher les flammes et de découper le son en rondelles. Son épée a la même lame bleue glacée, mince comme une ombre, l'extrême finesse nécessaire pour séparer l'âme du corps.
Sa figure, par la force des choses, reste figée dans un grand sourire calcaire. On sent sa voix plutôt qu'on ne l'entend. Seuls le voient les chats, les praticiens professionnels de la magie et ceux qui sont sur le point de mourir ou déjà morts - mais il est prouvé qu'on peut le distinguer fugitivement quand on se trouve dans un état de conscience aiguë, un état pas si rare vu l'agitation dans laquelle vit en permanence le Disque-Monde.

Les Annales du Disque-Monde

Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :