Vous êtes ici : Page d'accueil > L'Héroine / Le Héros de la semaine > Toto


Toto

Par owingketinketink, le 11/03/2013

Toto

On dira bien tout ce qu’on voudra. Mais, c’est quand même la faute de Toto. Parce que, hein, il fallait bien le sauver le chien Toto et plutôt trois fois qu’une. De la méchante du Kansas qui veut lui serrer le kiki. De la plus épouvantable menace jamais proférée contre un cairn terrier par la plus épouvantable sorcière ayant jamais existé et qu’on se gardera bien de nommer – des fois que... Du saut en parachute sans parachute ni élastique depuis un moyen de transport à peine homologué.
Cependant, le chien Toto est bien le meilleur ami de l’homme et, accessoirement, de Dorothée. La preuve, il la sauve plutôt trois fois qu’une. Et surtout, il la léchouille, lui tend la papatte. Et surtout, surtout, il la console. Et surtout, surtout, surtout, il ne se met pas à hurler à la mort quand elle pousse la chansonnette. Non, il l’écoute. Il l’écoute parce que : d’abord, elle lui cause-chante et qu’il n’est pas assez chien pour nous laisser accroire qu’elle parle-chante toute seule : « Somewhere, over the rainbow, skies are blue, And the dreams that YOU dare to dream really do come true. […] Away above the chimney tops That's where YOU'll find me.” Il l’écoute enfin parce que ses oreilles lui assurent qu’il vit là un moment de grâce au milieu des merles blancs et autres oiseaux tout bleus qui volent au-delà de l’arc-en-ciel qui se déploie jusques aux confins d’un horizon où les ciels mêlés sont toujours bleus.

On dira bien tout ce qu’on voudra. Mais c’est quand même grâce à Toto qu’une des plus belles chansons fantasy de l’Histoire du cinéma et de l’Histoire tout court est née.

Le magicien d'Oz.

Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :