Vous êtes ici : Page d'accueil > L'Héroine / Le Héros de la semaine > Puck


Puck

Par owingketinketink, le 15/04/2013

Puck

D’oreilles, Puck n'en a point lorsque le rideau s’ouvre sur l’acte I et son ciel de légende. Aussi fait-il très bien la sourde oreille et les cassera. Car il est cette voix dans le vent soufflant à perdre haleine sur la plaine sourde. Aux appels de son impérieux roi, il apparait, contraint. Mutin, il voudrait l’être à plein ; pusillanime, il craint. Aussi égrillard que taquin, il s’illumine, la Loreleï évoquant et redevient un papillon enfant. Lors, sa mémoire est brouillonne, autant qu’au petit peuple le ciel est lourd de menaces brouillées.
Volontaire désigné, Puck revêt son habit noir de plumes et s’en va croasser à l’oreille du marin qui, les yeux ouverts, songe. Le rideau de paupières baissées du dormeur éveillé s’ouvre sur l’acte II où Puck s’applique à le rendre aussi fou que lui est schizophrène.
Au point qu’il devient ange gardien et si, l’acte III venu, il lui dérobe ses médailles, il le sauve encore de l’hypothermie pour mieux lui coller aux basques… jusqu’à la fin des ères... Good fellow.

Songe d’un matin d’hiver.

Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :