Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Romans Fantasy > Tueur de Trolls


Tueur de Trolls

Titre VO: Trollslayer

ISBN : 978-291598911-3
Catégorie : Aucune
Auteur : King William

Après avoir fui les autorités de la cité impériale d’Altdorf, Felix Jaeger prêta serment, alors qu’il était saoul, de suivre le nain Gotrek Gurnisson et d’écrire sa saga pour la postérité. Au matin, dans la lumière crue du petit jour, Felix vit ses pires craintes confirmées lorsqu’il réalisa que Gotrek était un Tueur de trolls, un nain condamné à trouver une fin héroïque pour expier une faute personnelle. Leurs voyages les conduiront au cœur d’incroyables aventures pour combattre les sombres forces des Dieux du Chaos dans les entrailles d’une forteresse naine oubliée ou dans les impénétrables forêts de l’Empire.

Critique

Par Gilthanas, le 18/05/2020

Chaque univers fantastique possède ses icônes intemporelles, dont le nom reste gravé des décennies dans la mémoire des lecteurs. Dans le cas du Vieux Monde de Warhammer, Gotrek est un nom qui résonne encore, vivace, malgré la fin de Warhammer et l’avènement d’Age of Sigmar. Pour preuve, il est l’un des rares personnages à avoir survécu à la destruction du Vieux Monde suite à la Fin des Temps…
Mais revenons aux débuts des aventures de notre tueur nain, avec ce qui sera la première pierre d’une saga longue aujourd’hui de treize tomes (et un exclusif en livre audio).
Tueur de trolls est paru en 1999, sous la plume de William King. Il se compose de sept nouvelles, qui posent les bases de la saga de Gotrek et de sa relation avec son compagnon Félix Jaëger. Celui-ci, poète humain en fuite, doit la vie à Gotrek et s’est juré de narrer ses aventures, jusqu’à sa mort. Car Gotrek est un tueur de trolls, un nain ayant fait vœu de trouver glorieusement la mort suite à un déshonneur. Le livre est d’ailleurs mis en page tel qu’il aurait été présumément publié à Altdorf, capitale de l’Empire, en 2505.
Ces sept nouvelles sont une excellente introduction au monde de Warhammer, nous offrant une diversité de paysages et d’ennemis, brasant une large partie de ce qu’il est possible de rencontrer dans le Vieux Monde : peaux-vertes, morts-vivants, cultistes chaotiques, mutants, et les géniaux Skavens, hommes-rats à l’esprit ravagé et maitres d’une technologie absurde mais mortelle.
Les intrigues des premières nouvelles restent assez basiques : Gotrek et Félix arrivent à un endroit donné, un danger est annoncé, quelques péripéties pour nos deux héros et Gotrek triomphe de l’adversité à coups de hache. D’ailleurs, le personnage du nain n’évolue que peu comparé à Félix, qui passe petit à petit du poète bourgeois à l’aventurier aguerri. Ce faisant, son regard sur le monde et les hommes évolue, le rendant plus cynique.
Si William King ne nous propose pas de grandes intrigues (même si les nouvelles sont plus riches que ce que l’on pourrait penser), il n’en reste pas moins que le propos de l’auteur s’étoffe au fur et à mesure qu’avancent les nouvelles.
Ainsi, la nouvelle « Sous la surface du monde » nous plonge dans les entrailles d’une forteresse naine disputée, et nous en apprend plus sur les croyances et le déclin de ce peuple, tandis que « Des crânes pour le trône de crânes » ou « Le maitre mutant » mettent davantage l’accent sur la psychologie des antagonistes de Gotrek et Félix.
On peut donc dire pour conclure qu’il s’agit ici ce que la littérature dérivée de l’univers de Warhammer a produit de mieux à l’époque de sa sortie. Aujourd’hui encore, la lecture est fortement conseillée à qui souhaite découvrir « comment c’était avant ». Le style rapide et nerveux de l’auteur fait mouche, et on passera outre les facilités scénaristiques et l’aspect « le scénario m’immunise » de Gotrek (quoique dans la nouvelle « La marque de Slaanesh », les circonstances obligent le tueur de trolls à la passivité…) pour se plonger avec délice dans ces nouvelles divertissantes et sans prise de tête.

7.5/10

Discuter de Tueur de Trolls sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :