Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Romans Fantasy > The Ten Thousand Doors of January


The Ten Thousand Doors of January

ISBN : 978-031642199-7
Catégorie : Aucune
Auteur/Autrice : Harrow, Alix

Dans un vaste manoir rempli de trésors singuliers, January Scaller est elle-même une curiosité. En tant que pupille du riche M. Locke, elle se sent peu différente des objets qui décorent les salles : soigneusement entretenus, largement ignorés et déplacés.
Puis elle trouve un livre étrange. Un livre qui porte l’odeur d’autres mondes et raconte une histoire de portes secrètes, d’amour, d’aventure et de danger. Chaque tour de page révèle des vérités impossibles sur le monde et January découvre une histoire de plus en plus imbriquée dans la sienne.

Critique

Par Gillossen, le 10/11/2020

The Ten Thousand Doors of January est le premier roman d’Alix E. Harrow, qui a notamment déjà remporté un prix Hugo pour l’une de ses nouvelles en 2019, A Witch’s Guide to Escape: A Practical Compendium of Portal Fantasies. Au passage, cet ouvrage-ci a été de son côté nommé aux World Fantasy Awards cette année, sans l’emporter. Quoi que l’un on pense du petit jeu des prix littéraires, c’est toujours la preuve que tel ou tel texte a pu ou su se faire remarquer. 
Roman que l’on peut rattacher à la catégorie du “roman d’apprentissage”, The Ten Thousand Doors of January s’avère particulièrement classique mais tout aussi séduisant. Il faut bien dire que son registre, lorsque l’on songe aux écrits de C.S Lewis ou autres références, ce nouveau roman n’apporte pas grand-chose de plus à ce que nous ont raconté ses prédécesseurs, d’autant que l’on se rend vite compte que le voyage intérieur de la jeune January sera bien plus au centre du récit que n’importe quelle exploration de monde magique. Mais, à l’image de sa couverture très travaillée, il se dégage de ces pages un charme presque apaisant, malgré certains chapitres qui n’ont rien de bien joyeux. 
Il en va de même de la forme et du fond. Harrow possède une patte enlevée et agréable, quand bien même toutes ses images ne font pas mouche. On perçoit cela dit très vite le soin apporté à l’ensemble, ce que l’on retrouve d’ailleurs dans la mise en scène des aventures de la jeune January.
Le roman transpire l’amour des histoires, celles qui nous transportent, nous invitent au voyage, font battre plus vite notre cœur, le serre, aussi, parfois. De toute évidence, l’amour de la littérature d’Alix E. Harlow occupe une place importante dans son écriture même et contribue justement à faire briller son récit. Et tant pis si l’on devine facilement de quoi il retourne, si les personnages eux-mêmes en restent le plus souvent au rôle qui leur a été attribué ou si la mise en scène déjà évoquée plus de cette histoire dans l’histoire (Les Dix Mille Portes du titre est en fait un livre) prend parfois une tournure un peu artificielle. La poésie de l’ensemble, de même que des thèmes presque “dickensiens” abordés de front, l’emportent. Le pouvoir des mots, là encore !
Classique, parfois dès lors un peu prévisible, The Ten Thousand Doors of January est un petit (ou grand ?) plaisir qui n’a rien de coupable mais peut-être pas tout à fait à la hauteur de certains lauriers.   

7.5/10

Discuter de The Ten Thousand Doors of January sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :