Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > Sénéchal > Sénéchal - 3


Sénéchal - 3

Tome 3 du cycle : Sénéchal
ISBN : 978-235408678-7
Catégorie : Aucune
Auteur : Da Rosa, Gregory

“Aimeriez-vous vous confesser, mon fils ? — Je ne le veux pas, monseigneur. » Le froid… toujours le froid. Est–ce la fin ? Nos ennemis ont-ils eu raison de nous ? Il y a une chose que je sais : l’espoir, la loyauté, l’amour, la foi… rien de tout cela ne pourra plus nous sauver.”

Critique

Par Gilthanas, le 03/11/2018

Le tome précédent nous laissait à un tournant critique de l’histoire de Philippe Gardeval : emprisonné, sa ville assiégée et la liste de ses alliés de réduisant à peau de chagrin, qu’allait donc devenir le sénéchal du royaume de Méronne ?
Il est difficile de ne pas dévoiler les nombreux rebondissements qui parsèment une intrigue rondement menée, Grégory Da Rosa nous offrant ici un final épique, enlevé et surprenant à sa trilogie. Tout juste peut-on dire que Philippe Gardeval prend enfin les choses en mains, et passe du personnage plutôt spectateur des deux précédents à acteur central du dernier acte de cette fresque aux accents apocalyptiques. Les intrigues développées auparavant trouvent ici des conclusions plus ou moins attendues, et l’auteur nous comble avec des révélations à ne plus savoir où donner de la tête. On regrettera cependant quelques passages légèrement en marge de l’intrigue principale, qui ralentissent le rythme de lecture, rythme qui s’accélère pourtant tout au long du roman pour terminer par un final haletant (et qui prend aux tripes !). Si la première partie du roman installe ledit final, elle n’en manque pas moins de clore certains arcs narratifs mineurs, même si de nombreuses interrogations resteront en suspens.
Ce troisième tome de Sénéchal est la conclusion d’une belle trilogie, qui aura su jouer avec les canons de la fantasy pour mieux les contourner. Mieux, l’auteur s’amuse à casser nos certitudes et nos préjugés tout au long de l’histoire, nous laissant dans un permanent état de curiosité pour savoir si tel ou tel personnage dit vrai ou non. On se prend à relire certains phrases plusieurs fois pour y déceler un sens caché, et cela n’entrave en rien le plaisir de lecture. Mieux, Grégory Da Rosa maîtrise la langue française, et ne se prive pas pour ne le faire savoir : tournure de phrases éculées, vocabulaire médiéval, et injures poétiques nous plongent dans l’ambiance de Méronne. Ce style, qui pouvait paraître pompeux ou ampoulé dans le premier tome, est maintenant la marque de fabrique de l’auteur, et une vraie sucrerie pour tout linguiste amateur.
Cette conclusion douce-amère, à la fois épique et tragique, vient conclure une trilogie qui devrait s’imposer dans le paysage de la fantasy française, du fait de son style mais aussi de la solidité de l’intrigue. Les thèses avancées dans le roman trouvent même un écho dans notre actualité, et pour certains sujets, la société méronienne n’est pas si éloignée de la nôtre. C’est avec une certaine mélancolie que l’on referme le roman, et même si les dernières pages donnent une vision de Méronne quarante ans après les faits, on laisse dernière nous Philippe Gardeval avec un pincement au cœur, tant la plume de l’auteur nous aura rendue ce personnage proche, attachant et détestable à la fois. Un vrai tour de force.

8.5/10

Discuter de Sénéchal - 3 sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :