Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > Marla Mason > Sacrifices divins


Sacrifices divins

Titre VO: Blood Engines

Tome 1 du cycle : Marla Mason
ISBN : 978-236270010-1
Catégorie : Aucune
Auteur/Autrice : T.A. Pratt

Bienvenue à San Francisco !
Vous connaissez ses tramways, ses rues pentues, sa célèbre prison, son pont du Golden Gate et sa baie…
Mais connaissez-vous ses tueurs psychopathes aztèques, ses colibris sanguinaires, et, bien sûr, ses sorciers ?

Critique

Par Gillossen, le 07/12/2010

Sans parler d’une véritable surprise, découvrir Sacrifices divins après toute une série de romans en demi-teinte, pour ne pas dire plus, orbitant tous autour du même sous-genre, constitue un soulagement, en quelque sorte.
Oh, on ne tient pas là le roman de l’année, encore moins le roman de fantasy de l’année, ni même de fantasy urbaine. Mais on tient là une histoire qui renonce au moins à la traditionnelle narration à la première personne de ce genre d’ouvrage et propose une héroïne loin d’être franchement attachante. Un défaut ? Au contraire, puisque les habitudes du lecteur en sont (légèrement) bousculées, ce qui ne peut pas faire de mal.
Le cadre est également un plus, à l’image du monde alternatif concocté par l’auteur, et ce malgré une quatrième de couverture à même de réveiller quelques odieux souvenirs de poulets maléfiques… Par chance, le tout est bien plus digeste, pour peu que l’on ne soit pas trop regardant non plus.
Car, des défauts, on en compte également un certain nombre, à commencer par une intrigue trop lâche et finalement assez banale, des dialogues pas toujours très naturels (surtout au début) et des personnages qui finalement, pour la grande majorité, manquent de profondeur, et qui n’arrivent pas à habiter le récit, à nous faire oublier le côté bancal de celui-ci.
Sans oublier un certain côté factice et un style (et / ou une traduction ?) franchement passable, pour ne pas dire plus, là encore (cf le tout début de cette chronique). Comme le dit notre camarade Zedd, que je me permets de citer ici : “Sacrifices divins, c’est comme un téléfilm signé Syfy : si l’on arrive à oublier les décors carton-pâte, le jeu discordant des acteurs  et les effets spéciaux à « deux francs six sous », on peut passer un bon moment, affalé dans son canapé à bouffer des cochonneries après une dure journée. On peut. Comme on ne peut pas. Ce qui est sûr au final, c’est que ça fait un peu cher en grand format… mais pourquoi ne pas attendre la parution d’un éventuel poche ?”
Un Zedd que je remercie : je viens de gagner un paragraphe ! Et peut-être de vous faire économiser quelque euros… En tous les cas, vous voilà prévenus !

6.0/10

Discuter de Sacrifices divins sur le forum.



Auteur


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :