Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > Le Club Van Helsing > Mickey Monster


Mickey Monster

Tome 7 du cycle : Le Club Van Helsing
ISBN : 978-284219423-9
Catégorie : Aucune
Auteur : Denis Bretin (Proposer une Biographie)
Auteur : Laurent Bonzon (Proposer une Biographie)

C’est en chassant le monstre qu’on devient monstrueux. L’adage est nouveau pour le Club Van Helsing, dérangé par l’intrusion de l’étrange Roger McOrman. Qu’a-t-il fait de ses yeux et comment diable un VRP du Wisconsin, poussé à la retraite par une aventure sanglante, peut-il prétendre rejoindre le club ultra select des chasseurs de monstres ?
C’est que l’homme pratiquait un commerce peu ordinaire, même aux États-Unis : la machine à Mickey. Entre elle et la créature répugnante que McOrman a malencontreusement croisée un soir d’égarement, sorte de blob perdu au milieu d’une forêt obscure, laquelle est la bête ? Impossible de trancher. Sinon dans le vif. Et là, évidemment, ça fait très mal.

Critique

Par Luigi Brosse, le 02/11/2007

Mickey Monster. Cet épisode à la première personne est de loin le plus intimiste de ceux proposés jusqu’à présent. Pendant 180 pages, Roger McOrman, paisible vendeur et joyeux inventeur de la machine à Mickey, témoigne de sa descente aux Enfers. Celle-ci s’apparente à un monstrueux cauchemar au cours duquel il va perdre la vue ainsi que tout ce qui compose son ordinaire.
Poignant, c’est l’adjectif qui vient à l’esprit quand on songe aux mésaventures de ce petit Américain. Une personne sans histoire, pas même un chasseur du Club Van Helsing, mais dont la vie va basculer à cause d’un car de Japonaises et d’un raccourci à travers un Parc Naturel. Et pourtant, l’Horreur avec un grand H s’apprête à lui mettre le grappin dessus.
Vous vouliez du monstre ? Vous allez être servis. On ne rigole pas avec le Blob (quel nom ridicule pourtant). Pour un peu on se croirait dans un Stephen King ; des petits riens anodins comme un chat qui disparaît, vos toilettes qui se bouchent, une fiancée un peu trop collante et puis soudain vous retrouvez le bras de votre voisine, bagues comprises, sous le siège de votre voiture. Mais que fait la police, bon sang ?!?!
Vous l’aurez compris, l’ambiance est particulièrement réussie, macabre et angoissante mais à l’humour mordant. Le rythme est haletant et impossible de lâcher le livre avant la fin. Une fin assez spéciale, il est difficile d’en dire plus sans trop en révéler. Néanmoins le comportement du Club face à cet “apprenti chasseur” est particulièrement trouble et peu catholique. La faute à la machine à Mickey, sans doute !
En conclusion, c’est un épisode très original pour ce duo qu’est Denis Bretin et Laurent Bonzon, plus habitués au policier d’habitude. Un pauvre gars, un monstre, une machine bizarre, des chats, une voisine acariâtre, que le meilleur gagne !

7.5/10

Discuter de Mickey Monster sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :