Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Romans Fantasy > Mage Against the Machine


Mage Against the Machine

ISBN : 978-153440304-8
Catégorie : Aucune
Auteur : Barger, Shaun

Nous sommes en 2120. Les humains sont morts. Les mages se sont retirés du monde après qu’un fou ait fait exploser la civilisation avec une technologie magique utilisant des armes. En sécurité dans des dômes qui les protègent de la friche nucléaire de l’autre côté, les mages ont passé le siècle dernier à se reconstruire.
Nikolai est obsédé par les artefacts de la vie humaine du XXe siècle: répliques de Converse Chuck Taylor, fabriquées par un mage, aux pieds, affiches de Schwarzenegger aux murs, Beatlemania toujours vivante dans sa tête.À l’extérieur du dôme, Nik trouve Jem. Jem fait partie de la résistance humaine. Ballerine devenue soldat du fait des circonstances de la guerre, Jem est plus qu’un être humain : ses techniques cybernétiques la rendent plus rapide et plus intelligente, et sont les seules choses qui lui donnent une chance de se battre contre les êtres artificiels qui aspirent à l’éradication de l’humanité.
Maintenant, Nik est confronté à une décision impossible : se ranger du côté des mages et laisser l’humanité s’éteindre ? Ou se tenir aux côtés de Jem et des humains et risquer de mettre en péril tout ce qu’il connaît et aime ?

Critique

Par Gillossen, le 12/12/2018

Je l’avoue. 
Je l’avoue un peu honteusement, je me suis penché sur ce roman uniquement, ou presque, à cause de son pitch : “Harry Potter rencontre Terminator”. Evidemment, je m’attendais à un raccourci grossier, fait pour appâter le chaland et présenter l’idée de base en une phrase, mais… pas à ce point.
La première chose à me surprendre fut le style de l’auteur, car je n’en attendais pas grand-chose, justement en bonne partie du fait d’un point de départ aussi farfelu que celui-ci, en apparence du moins. Relativement soigné et plutôt immersif, le style contribue à plonger le lecteur au sein d’un univers finalement assez désespéré. 
Pour le reste… Mage Against The Machine souffre de réels problèmes de rythme, dès le début du récit, et celui-ci, peuplé de personnages fort peu attachants, perd vite le peu de momentum qu’il avait pu créer. Et pourtant, il se passe plein de choses au cours de ces 500 pages rondement menées, et on peut en tout cas saluer l’auteur pour avoir su conserver de bout en bout une certaine cohésion d’ensemble. 
Malheureusement, un élément positif ici ou là n’en fait pas un roman réussi au bout du compte, même si l’on en compte plusieurs à relier. Le cliffhanger qui conclue le roman n’en fait pas partie, pas plus que les références à la pop culture façon Ready Player One. ll s’agit là tout de même typiquement du genre d’ouvrage que l’on aurait bien vu ne pas s’étirer sur plusieurs tomes, mais, au contraire, opter pour une aventure unitaire, entièrement bouclée en l’espace d’un tome. 
En somme, une lecture jamais vraiment fun, jamais vraiment profonde non plus (Qui sait, après tout, on aurait pu espérer l’inverse !), mais que l’on suit tout de même jusqu’au bout, d’un œil distrait.  
On ne dit pas non à la perspective de retrouver la plume de l’auteur un de ces jours, mais dans un autre contexte, peut-être. 

5.5/10

Discuter de Mage Against the Machine sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :