Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > Les Dossiers Blackwood > Les Avides


Les Avides

Tome 1 du cycle : Les Dossiers Blackwood
ISBN : 978-208151617-5
Catégorie : Aucune
Auteur/Autrice : Del Toro, Guillermo (Proposer une Biographie)
Auteur/Autrice : Hogan, Chuck
Traduction : Espenan, Agnès

Après une enquête qui a mal tourné, Odessa Hardwicke est mise à pied. Dévastée, la jeune agent du FBI n’est pourtant pas en cause.
Sur la piste d’un meurtrier avec son collègue, elle se voit obligée de commettre l’irréparable. Mais ce qui la choque le plus n’est pas d’avoir fait usage de son arme, c ’est la présence ténébreuse qu’elle pense avoir vu quitter le corps de sa victime. En attendant des jours meilleurs, Odessa accepte une mission à New York. Cette affectation a priori sans intérêt la met sur la piste d’un personnage mystérieux, Hugo Blackwood. 
Qui est cet homme ? Un simple fou ou le meilleur espoir de l’humanité face à un mal indicible ?

Critique

Par Nephtys, le 04/03/2021

L’histoire commence par une boîte aux lettres dans une rue à moitié oubliée, sans parler d’un d’Hugo Blackwood dont il ne sera pas question avant un moment.
On nous présente donc Odessa, jeune agent du FBI qui se retrouvera vite en mauvaise posture avec tout un univers sur le point de s’écrouler. Le personnage a beau être classique, il dispose de bases solides, avec des épaules capables de porter le récit sans temps morts. Il en va de même dans les flash-backs pour l’agent Solomon. La narration est maîtrisée, les descriptions sont parlantes, bien dosées avec ce qu’il faut de macabre et d’inquiétant pour continuer de rendre le lecteur curieux à défaut de le tenir en haleine comme jamais. 
On pense à toutes les séries dont on est abreuvés avec ces duos de personnages que tout oppose mais qui ensemble se doivent de résoudre des enquêtes et oui, il y a un peu de cela dans Les Avides.
De cela, avec une bonne dose de surnaturel pour y rajouter une ambiance en plus. Tout y est classique mais d’une façon telle que cela ne sonne pas comme un défaut. Le lecteur est là pour suivre des archétypes de personnages et de situations qu’il apprécie, avec derrière une écriture fluide et efficace, jamais pesante. Le genre de livre qui se lit très (trop) rapidement avec une tasse de thé le temps de quelques congés, tout en permettant de se vider l’esprit. On l’oublie souvent mais que ce genre de lecture est agréable parfois ! 
Le dernier tiers du roman n’apporte aucune révélation à tomber par terre mais plutôt quelques pistes que l’on pouvait voir venir tout en continuant de possiblement intéresser parce que… parce que pourquoi pas ? 
De quoi donner envie d’être au rendez-vous pour les tomes suivants et peut-être même d’espérer une plus grande prise de risques à présent que les personnages sont bien campés. Une histoire que l’on lit sans forcément en attendre quelque chose n’est pas forcément une mauvaise histoire.
Encore une fois, Les Avides est un premier tome classique mais bien exécuté alors si l’envie est là, pourquoi bouder son plaisir ? 

6.5/10

Discuter de Les Avides sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :