Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > La Trilogie de l'héritage > Le Royaume des dieux


Le Royaume des dieux

Titre VO: The Kingdom of Gods

Tome 3 du cycle : La Trilogie de l'héritage
ISBN : 978-236051048-1
Catégorie : Aucune
Auteur : N. K. Jemisin

Pendant deux mille ans la puissante famille Arameri a régné sur le monde en réduisant en esclavage les dieux qui avaient créé les hommes. Aujourd’hui les dieux sont libres et le temps des Arameri est compté.
La jeune Shahar Arameri a juré de faire confiance à Sieh, le dieu imprévisible dont elle est amoureuse. Pourtant son devoir en tant qu’héritière est de protéger les intérêts de sa famille y compris si cela signifie manipuler et détruire ceux qui lui sont chers.
Une mortelle et un dieu, amoureux et ennemis. Shahar et Sieh pourront-ils s’unir contre le chaos qui menace le royaume des dieux ?

Critique

Par Gillossen, le 19/05/2012

Et voilà donc la conclusion de la trilogie de N. K. Jemisin, que nous avons accompagnée avec un certain délice depuis la sortie du premier tome, Les Cent mille royaumes.
Après une très légère déception - personnelle - avec le tome 2, qui perdait en mystère ce qu’il gagnait en émotion, nous voici à nouveau dans les pas d’un personnage à part. On retrouve en effet Sieh, désormais narrateur, mais surtout son regard aussi perçant que sarcastique. S’il est souvent prompt à se gausser des humains, voire à les tourner en ridicule, quand il ne leur réserve pas un sort pire encore, on s’aperçoit bien vite que, tout dieu qu’il soit, il s’avère parfois bien vite déstabilisé.
Et notamment par Shahar, l’autre personnage véritablement au cœur de ce tome avec son frère Dekarta, tout aussi important d’ailleurs, de par ses propres relations avec Sieh. Comme souvent, Jemisin réussit à traiter des liens entre ses personnages avec une justesse rare. Les agissements de Sieh ne vont pas forcément dans le sens du lecteur, mais il est difficile de ne pas comprendre le pourquoi de ses réactions, à défaut de toujours éprouver de l’empathie pour lui.
L’auteur parvient à conserver là encore cette démarche à la fois mature, frontale et délicate à la fois, notamment au travers de sa plume. Dans cet ordre d’idée, Jemisin brode aussi quelques visions assez spectaculaires, par exemple dans le domaine des dieux, quand on songe aux rencontres entre Sieh et Nahadoth. Bien sûr, tout comme dans les deux tomes précédents, et particulièrement dans le premier, il ne faut pas s’attendre à un récit particulièrement épique, malgré là aussi un titre hautement évocateur.
Mais ce n’est pas pour autant qu’il ne se passe pas beaucoup de choses, et pas seulement quant à l’évolution des relations entre personnages principaux, loin de l’habituelle romance du tout-venant de la fantasy. La façon dont l’univers des Arameri a évolué entre le premier et le dernier tome de cette trilogie s’avère des plus intéressants, y compris concernant tout ce qui peut se dérouler en arrière-plan. On ne saurait trop en dire de peur de vous gâcher quelques surprises…
Au final, N. K. Jemisin apporte une conclusion brillante à la trilogie de l’Héritage, le parcours de Sieh nous ramenant à l’une de nos premières rencontres et donc premier contact avec cet univers envoûtant. Un parcours hors-norme pour un personnage qui l’est tout autant et que l’on voit évoluer sous nos yeux, entre fascination, attirance et rejet. Seule petite interrogation, concernant cette version française, la conservation de noms comme Glee ou Wrath en anglais, que l’on aurait pu imaginer traduits.
Mais pas de quoi entacher une vraie réussite à l’équilibre parfois précaire - encore une fois, comment mettre en scène un dieu, surtout un être tel que Sieh ? - car l’auteur nous livre là un épilogue à la hauteur de nos attentes.

8.0/10

Discuter de Le Royaume des dieux sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :