Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > Le Maître du temps > Le Paria


Le Paria

Titre VO: The Outcast

Tome 2 du cycle : Le Maître du temps
ISBN : 978-291437010-3
Catégorie : Aucune
Auteur : Louise Cooper

Rejeté par tous - menacé de mort par son ami Keridil le Haut Initié et trahi par Sashka qu’il devait épouser -, le jeune et puissant magicien Tarod s’est lui même banni dans les couloirs du temps pour échapper à la colère des hommes. Il erre à travers les différents corridors déserts et les grandes salles vides du Château de la Péninsule. Là, il rêve de se venger des Seigneurs de la Lumière qui lui ont volé sa vie, ce semblant de bonheur. Enfin seul, il trame des plans, tisse des intrigues, attend le moment propice. Car il est un Seigneur du Chaos, comme le prouve son âme toujours emprisonnée dans le joyau ancestral.
Bientôt, Tarod sera dérangé dans sa retraite par ses anciens amis, venus pour en terminer une bonne fois pour toute avec lui. La tragédie semble imminente.
Mais voilà que sur le rivage de la Péninsule de l’Étoile entourant le château, une femme vient d’être rejetée par les vents magiques d’un vortex. Il s’agit de Cyllan Anassan, la jeune roturière aux pouvoirs latents, qui avait aidé Tarod à chercher une plante médicinale par le passé. De leur rencontre aucun des deux jeunes n’étaient sortis indemnes. Des émotions étranges s’étaient emparées d’eux : l’amour ? Elle vient pour délivrer Tarod et lui permettre d’accomplir enfin sa terrible destinée.
Le Paria est le récit de cette délivrance…

Critique

Par Gillossen, le 15/04/2002

Encore plus que dans le premier tome, Louise Cooper nous propose une histoire particulièrement construite sur la psychologie de ses différents personnages, que l’on pourrait presque dire plus tortueux les uns que les autres. Suivant une trame complexe qui malgré les protagonistes qu’elle met en scène ne verse jamais dans le spectaculaire gratuit, Le Paria nous plonge dans les abîmes de l’esprit de Tarod, toujours plus intriguant. Il y a décidément quelque chose de fascinant en lui, une véritable aura. Dans tout le roman. A la manière de Robin Hobb - autre auteur femme, tiens, tiens… - Louise Cooper met en pleine lumière ses personnages avec aussi bien leurs forces que leurs faiblesses. D’où des portraits touchants, quand bien même tous ne plairont évidemment pas, et une identification certaine avec eux. C’est en particulier le cas de Cyllan, qui dès le premier roman de la trilogie, troublait par ses atours plus surprenants que la moyenne. On attend avec impatience de voir par quel stratagème Tarod va prendre sa revanche tant attendue sur tous ceux qui l’ont trahi ou blessé.

7.5/10

Discuter de Le Paria sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :