Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > Les Artefacts du pouvoir > Dhiammara


Dhiammara

Tome 4 du cycle : Les Artefacts du pouvoir
ISBN : 978-235294192-7
Catégorie : Aucune
Auteur : Maggie Furey

La Mage Eliseth lui la volé l’Épée de Feu ainsi qu’Anvar, son grand amour, et l’échec de la jeune femme a libéré les terribles Phées qui se déchaînent à présent sur sa terre natale. Le dernier espoir d’Aurian est de se lancer aux trousses de son ennemie.
Un périple d’autant plus dangereux qu’il l’entraîne… à travers le temps ! Au bout de la quête d’Aurian se dresse Dhiammara, l’antique cité du peuple dragon.
C’est là, au coeur du royaume d’une race éteinte que se déroulera l’ultime bataille, avec pour seules issues la victoire ou la mort.

Critique

Par Gillossen, le 15/07/2008

Enfin !
Après lecture, confirmation : voilà une tétralogie qui aurait gagné à se densifier, avec un tome de moins. L’auteur semble introduire au dernier moment des éléments lui permettant de boucler son intrigue principale, tout en laissant en plan plusieurs histoires de second plan, qui auraient eu, pourtant, de quoi éclairer le tout.
En conséquence, le public qui avait su s’attacher à notre jeune héroïne, notamment au fil du premier tome, devrait déchanter un peu plus. Comme « conclusion » de ses aventures, le lecteur était tout de même en droit d’attendre quelque chose qui l’accroche davantage, que ce soit sur le plan du suspense ou bien de l’émotion.
L’intrigue elle-même se fait souvent confuse, et pourtant, on ne peut guère invoquer sa complexité pour tenter d’expliquer cette faiblesse, malgré quelques faux-semblants. Il est de fait tout de même étonnant que l’histoire paraisse à ce point précipitée en abordant la fin, étant donné que l’auteur a pu compter sur quatre tomes, épais, pour mettre en place son récit jusqu’à cette conclusion.
Malheureusement, comme déjà soulevé précédemment dans le cadre de cette série, ce n’est pas le style et la prose qui vont pouvoir rendre le tout moins indigeste. Anonyme, il n’évite pas de plus quelques maladresses.
Un final à l’image du cycle tout entier, et que l’on oubliera rapidement après lecture. Honnête mais sans saveur et sans odeur, l’amateur de fantasy épique devrait pouvoir sans difficulté trouver nettement mieux à se mettre sous la dent.

6.0/10

Discuter de Dhiammara sur le forum.



Auteur


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :