Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > Sylvo Sylvain > De bois et de ruines


De bois et de ruines

Tome 4 du cycle : Sylvo Sylvain
ISBN : 978-235408587-2
Catégorie : Aucune
Auteur : Raphaël Albert

Perdu dans les brumes de l’opium du lotus et du souvenir, Sylvo Sylvain pensait que tout était fini. Il se trompait.
Dans un Panam dévasté par la guerre civile, Pix et Le Bras viennent le tirer de la fumerie où il s’était réfugié car la nouvelle Médiane, celle qui lui est si précieuse, celle qui pourrait sauver la Forêt, a été enlevée. Toujours-Verte a un besoin vital de lui.
Dans ce quatrième et dernier volume des Extraordinaires & fantastiques enquêtes de Sylvo Sylvain, détective privé, Sylvo et ses amis vont devoir affronter des armées, des criminels, les éléments, des magiciens, des créatures abominables mais surtout… leur passé pour accomplir leur quête, sauver Panam et la Forêt et peut-être, enfin, trouver la paix avec eux-mêmes.

Critique

Par Belgarion, le 27/12/2017

L’attente aura été longue pour voir arriver la sortie du quatrième et dernier tome des aventures de Sylvo Sylvain, et c’est donc un réel plaisir que de tenir De Bois et de Ruines entre ses mains, sept ans après le début de la saga. La très jolie couverture d’Emile Denis n’est d’ailleurs pas étrangère à ce plaisir.
Dans ce volume, qui reprend l’histoire peu de temps après la fin du volume trois, nous nous éloignons résolument de l’aspect polar des deux premiers tomes pour plonger dans une course poursuite haletante sur fond de conflits géopolitiques dans un Paris dévasté. En effet, de nombreux phénomènes magiques incontrôlables ont ravagé la ville suite aux péripéties du précédent épisode, et l’affrontement acharné entre plusieurs factions achève d’instaurer une instabilité chronique dans ce Paris féérique qui évoque fortement les tristes évènements de la Commune de 1870. Dans cette ambiance de fin du monde, Sylvo Sylvain a fort à faire ne serait-ce que pour survivre dans cet environnement nouveau, sans parler de retrouver une personne chère à son coeur.
Outre le contexte historique mâtiné de steampunk, ce dernier tome se focalise aussi sur l’évolution psychologique du héros rattrapé par son passé, qui connaît ici son aboutissement jusqu’à une fin douce amère qui ne dépare pas du ton général du récit. Des personnages importants disparaissent, le conflit armé atteint un paroxysme insoluble alors que Sylvo qui se débat encore avec ses démons intérieurs se met en quête de rédemption.
Si le récit est globalement maîtrisé et offre un bon moment de lecture, il convient de souligner, dans les points moins positifs, le fait que certaines situations s’enchaînent de manière encore trop brouillonne, que le traitement de l’intrigue aurait gagné à plus s’éloigner des sentiers battus, et que deux ou trois personnages secondaires auraient mérité un développement plus poussé. Toutefois sur la forme, Raphaël Albert a indéniablement amélioré et affermi sa plume et son style au fil des tomes.
Cette série française mêlant roman noir et fantasy se révèle de plus en plus comme une oeuvre profonde et solide de fantasy qui se bonifie au fil des épisodes. De bonne facture et non dénuées d’originalité, les extraordinaires et fantastiques aventures de Sylvo Sylvain n’auront pas de mal à trouver un écho favorable parmi les amateurs de dark fantasy et de “fantasy policière”.

7.0/10

Discuter de De bois et de ruines sur le forum.



Auteur


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :