Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > La Lyre et le glaive > Danseuse de corde


Danseuse de corde

Tome 2 du cycle : La Lyre et le glaive
ISBN : 978-237579173-8
Catégorie : Aucune
Auteur/Autrice : Christian Léourier (Proposer une Biographie)

Si Kélia n’a pas hérité du don de son père, diseur de mots, elle se découvre très tôt un autre talent : elle sera danseuse de corde. Or, défier les lois de l’équilibre peut se révéler plus risqué qu’on le croie. Tout dépend où aboutit la corde sur laquelle on marche, et de la notion qu’on a de l’équilibre, quand tout se révèle instable.
C’est ainsi que Kélia sera amenée à jouer un rôle décisif dans la bataille qui oppose les adeptes des anciens dieux aux partisans de l’Unique. Pourtant, elle ne demandait rien d’autre qu’un peu de bonheur auprès de la personne dont elle s’est éprise, comme toutes les jeunes filles de son âge. Mais il est vrai que toutes ne choisissent pas pour amant un dieu de l’Axe-divin.

Critique

Par Tzeentch, le 01/06/2020

Christian Léourier, lauréat du prix Elbakin.net 2019 du meilleur roman fantasy français pour La Lyre et le Glaive tome 1, est de retour pour clôturer son diptyque avec ce second volet intitulé : Danseuse de corde.
Si d’après son éditeur, les éditions Critic, ce deuxième roman peut se lire indépendamment du premier, nous vous le déconseillons fortement. En effet, Danseuse de corde est une suite direct, qui plus est truffée de références.
Une suite direct donc, et surtout qui compose avec les mêmes qualités que le précédent ouvrage : l’écriture tout en finesse de l’auteur ainsi que sa touchante sensibilité. On se retrouve projeter d’un fief et d’une religion à l’autre afin de mieux saisir les enjeux et les intrigues de l’histoire, à un moment où son cours est en train de basculer entre tradition et modernité. Les guerres se multiplient au nom de la nouvelle croyance, le dieu unique représenté par le symbole de la lyre. Pourquoi l’Axe-divin, garant de l’équilibre et qui plus défié n’intervient-il pas ?
Varka ou encore Hòggni que nous avions laissés précédemment sont de la partie, de nombreux personnages sont étoffés et une nouvelle tête importante va faire son entrée, la fille de Kelt et fille-farouche, Kélia. Dans l’univers de Christian Léourier, les femmes ne se cantonnent pas aux seconds rôles. Tous ses personnages, quels qu’ils soient, possèdent une trajectoire, une forme de poésie comme des gouttes de pluie sur une vitre. Les émotions se succèdent tout au long du récit : l’amour des mères et la tendresse d’un père adoptif, la vengeance d’un homme qui a tout perdu ou encore la peur d’un soldat au milieu d’une bataille… Danseuse de corde est une histoire à taille humaine, le point d’intersection entre ce que nous sommes, les conséquences et parfois la folie de nos actes. Christian Léourier conclut son diptyque avec la manière, une pincée épique en plus. 
Un point final tout à fait satisfaisant !

8.0/10

Discuter de Danseuse de corde sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :