Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycles Fantasy >The Tensorate Series

The Tensorate Series

Titre VO: The Tensorate Series (Ce Cycle est En Cours)

Auteur : Yang, JY
Auteur : Yang, JY
The Tensorate Series

The Black Tides of Heaven

Mokoya et Akeha, les enfants jumeaux de la Protectrice, ont été vendus au Grand Monastère dès leur enfance. Tandis que Mokoya développait son étrange don prophétique, Akeha était toujours celle qui pouvait voir les ficelles qui poussaient les adultes à l’action. Tandis que Mokoya recevait des visions de ce qui serait, Akeha réalisa ce qui pourrait être. De plus, ils ont vu la maladie au cœur du protectorat de leur mère.
Une rébellion se développe. Les machinistes découvrent de nouveaux leviers pour faire bouger le monde tous les jours, tandis que les Tensors se battent pour les rabaisser et préserver le pouvoir de l’État. Ne souhaitant pas continuer à jouer le rôle de pion dans les projets tordus de sa mère, Akeha laisse le Tensorat derrière lui et se range derrière les rebelles. Mais chaque pas que fait Akeha envers les Machinistes est un pas en avant de Mokoya. Akeha peut-il trouver la paix sans briser le lien qu’ils partagent avec son jumeau ?

The Tensorate Series

The Red Threads of Fortune

Prophètesse déchue, maîtresse des éléments et fille de la Protectrice suprême, Sanao Mokoya a abandonné la vie qui la liait autrefois. Une fois que ses visions ont façonné la vie des citoyens à travers le pays, mais peu importe la tragédie que Mokoya prévoyait, elle ne pourrait jamais remodeler l’avenir. Cassée par la perte de sa petite fille, elle chasse maintenant un naga mortel et obscurcissant le ciel dans les régions les plus dures du royaume avec des troupes de dinosaures à ses côtés, loin de tout ce qu’elle aimait auparavant.
Sur les traces d’un naga qui menace la ville minière rebelle de Bataanar, Mokoya rencontre le Cavalier, mystérieux et séduisant. Mais les apparences sont parfois trompeuses : la bête qu’ils chassent possède un secret qui pourrait déclencher une guerre dans tout le protectorat. Entraînée dans un complot de magie et de trahison, Mokoya doit accepter ses dons extraordinaires et dangereux ou elle risque de perdre le peu qui lui reste. 

The Tensorate Series

The Descent of Monsters

Vous lisez ceci parce que je suis mort.
Quelque chose de terrible s’est passé à l’Institut de méthodes expérimentales Rewar Teng. Lorsque les enquêteurs du Tensorate sont arrivés, ils ont trouvé une véritable mer de sang. L’une des expériences de l’institut s’est libérée et sa rage n’a laissé aucun survivant. Les enquêteurs sont rentrés dans la capitale avec peu d’indices et deux prisonniers: le leader terroriste Sanao Akeha et un compagnon connu sous le nom de Rider.
L’enquêteur Chuwan est confronté à un casse-tête. Que s’est-il réellement passé à l’institut ? Qu’est-ce qui a attiré les machinistes là-bas ? Qu’est-ce que ses supérieurs essaient de couvrir ? Et pourquoi a-t-elle l’impression que ses rêves étranges la forcent sur un chemin étroit qu’elle ne peut échapper ?


Critique

Par Gillossen, le 29/12/2018

Cette série de trois - longues - novellas, publiées dans la foulée il y a quelques mois, nous présente un nouvel univers de “silkpunk” indéniablement fantasy, créé par JY Yang, nouvelle voix venue de Singapour et par le passé, entre autres, biologiste moléculaire dans l’une de ses précédentes incarnations. 
Une dimension scientifique que l’on retrouve d’ailleurs un peu au fil des pages, habilement liée à l’intrigue. Une intrigue, mine de rien, généralement fortement teintée de mystère et d’horreur, mais qui sait aussi prendre son temps. Un peu moins une fois parvenu au tome 3, car l’action prend le pas sur la mise en place et l’intime et les choses s’accélèrent nettement. Au passage, la narration elle-même adopte certains changements qui l’écarte là aussi un peu des deux autres.
Chaque novella peut se lire sans ordre précis, ou du moins, se veut indépendante, mais l’ordre de publication demeure le plus logique, surtout concernant les deux premiers volumes. D’autant que l’on sent une véritable progression sous-tendre l’ensemble.
On est évidemment très loin pour le coup de nos repères occidentaux et c’est l’un des points forts de cette série, qui joue au passage sur de nombreuses questions sensibles et elles aussi de plus en plus présentes dans les littératures SFF depuis quelques années maintenant, on pensera par exemple à tout ce qui touche les relations homosexuelles, et, bien sûr aux questions de genre, sans parler de thématiques comme le
trouble de stress post-traumatique. Il n’est pas forcément question de “revendications”, mais simplement de les présenter comme des histoires comme les autres, presque banales. Le but semble bien davantage d’œuvrer pour la tolérance et le respect, sans que l’histoire y perde.  
Du côté de nos réserves, le monde dépeint est nettement plus insolite et surprenant que les intrigues proprement dites, et si le format adopté permet de conserver un certain rythme, il contrait aussi Yang à balayer parfois un peu vite des pans entiers de la vie de ses personnages. Mais pas de quoi remettre en doute son statut de (petite) sensation bienvenue cette année, même si l’on aurait aimé encore plus, afin que la série dans sa globalité franchisse un cap (comprenez, atteindre les 8 ou 8.5 - une note à laquelle la première novella pouvait prétendre, car l’on perçoit encore une part de potentiel inexploité).
The Ascent to Godhood, un quatrième volume, est attendu pour juillet 2019. 

7.5/10


Discuter de The Tensorate Series sur le forum.


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :