Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Romans Fantasy > Colloque de Cerisy - les nouvelles formes de la SF


Colloque de Cerisy - les nouvelles formes de la SF

Catégorie : Roman connexe
Auteur : Gilles Menegaldo
Auteur : Roger Bozzetto

Ce colloque est dirigé et animé par les rares (donc précieux) et éminents chercheurs universitaires travaillant sur l’imaginaire, ainsi que par des acteurs de la SF-Fantasy (écrivains, éditeurs, critiques) tels que Jean-Claude Dunyach, Francis Berthelot, Jacques Goimard ou Pierre Pevel. Après la mort des « grands récits », utopies et idéologies qui essayaient d’apporter des modèles, la SF cherche aujourd’hui des réponses différentes, en se distanciant de l’univers technocratique et des mythes brisés de l’ancien âge d’or. Elle exprime en outre le désir de revisiter les univers archaïques, les mythes, les légendes, démontré par l’essor de la fantasy. Ces questions sont abordées à travers la littérature (J.G. Ballard, S. Brussolo, G. Bear, U. Le Guin, S. Baxter, H.G. Wells), le cinéma et le film d’animation(A. Tarkovski, Dark City, Alien, Babylon 5, Ghosts of Mars, Total Recall, The Truman Show, Gattaca, Existenz, L’armée des 12 singes, Ghost in the shell)…

Critique

Par Gillossen, le 15/01/2007

Voilà un ouvrage à part dans le catalogue d’un éditeur, un ouvrage à 40 € qui n’a pas vraiment été mis en avant, du fait de son caractère assez spécialisé. Mais un ouvrage de fond, même si la fantasy est réduite à portion congrue, on ne peut que difficilement l’ignorer !
Une table ronde sur la Fantasy, un article sur “Comment écrire ?” par Pierre Pevel (pour qui d’ailleurs la Fantasy n’existe pas), divers éléments s’y rapportant ici ou là comme dans l’évocation du “médiévofuturisme”, il y a tout de même de quoi faire, même si, on se répète, l’essentiel de l’ouvrage se rapporte à la Science-Fiction. Et, parfois, à ses rapports avec la SF, bien souvent encore plus décriée qu’elle-même.
Pierre Pevel pouvant se définir comme un artisan, ses interventions, qui plus souvent enthousiastes, sont précisément parmi les plus abordables. Pour d’autres, si l’on s’intéresse donc à l’ensemble de l’ouvrage (et que l’on soit d’accord ou pas avec les thèses défendues), il faudra sans doute de temps en temps ouvrir le dictionnaire afin de se rafraîchir la mémoire à propos de tel ou tel terme de grammaire littéraire, mais après tout, quoi de plus stimulant ?
Dans l’absolu, prenez cela comme une boutade, car les différents chapitres sont bien plus abordables qu’on ne pourrait le croire. Il suffit de se lancer, mais une fois que l’on a démarré du bon pied…
Soyons cependant clairs : si vous êtes un amateur acharné de Fantasy, et uniquement, cet ouvrage ne vous sera pas indispensable. Le Guin ayant droit à un article pour elle toute seule, on pourra par exemple regretter que le pendant Fantasy de son œuvre ne soit pas traité, tout juste évoqué. Les liens et parallèles existent tout de même. De même qu’un phénomène comme Harry Potter, qui n’a droit qu’à quelques clins d’œil ici ou là.
Mais ce n’était après tout pas là le but de cette somme d’essais et de discussions, parfois même illustrée. Il ne reste plus qu’à espérer que le même genre de publication, avec la Fantasy en vedette, voit le jour.

9.0/10

Discuter de Colloque de Cerisy - les nouvelles formes de la SF sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :