Vous êtes ici : Page d'accueil > L'Actualité fantasy > Trône de Fer

Game of Thrones et la bataille de Winterfell

Par Gillossen, le mardi 5 mars 2019 à 06:34:02

WinterAttention, spoilers ? Voilà un épisode qui devrait en tout cas faire sacrément parler de lui lors de l'ultime saison de la série, qui débute le mois prochain.
Cet épisode devrait être la plus longue séquence de bataille jamais tournée dans Game of Thrones, rassemblant le plus grand nombre de personnages principaux de GoT depuis le premier épisode de la série en 2011. Ce que nous avons demandé à l'équipe de production de faire cette année n'a vraiment jamais été fait à la télévision ou dans un film, déclare ainsi le co-producteur exécutif Bryan Cogman. Cette dernière confrontation entre l'Armée des Morts et l'armée des vivants est totalement sans précédent et implacable, et un mélange de genres même au sein de la bataille. Il y a des séquences construites dans des séquences construites dans des séquences. (...) C’est épuisant, mais je pense que tout le monde sera soufflé.
Pour Maisie Williams, cet épisode marque la première bataille d’Arya dans Game of Thrones, une ironie dont elle est bien consciente. Je rate la bataille chaque année, ce qui est bizarre puisque c'est Arya qui s'entraîne le plus, dit-elle. C'était la première fois et j'ai découvert ça de près. Mais les vétérans de la série, comme Iain Glen, qui joue Ser Jorah Mormont, n'ont pas été épargnés non plus. C’est l’expérience la plus désagréable que j’ai eue avec Thrones, déclare Glen. Un vrai test, vraiment misérable. Vous dormez à sept heures du matin et quand vous vous réveillez à midi, vous êtes toujours tellement épuisé que vous ne pouvez plus rien faire, et vous voilà déjà de retour. Tu n'as pas de vie en dehors de ça. Vous avez un groupe complet d’acteurs. Mais sans vouloir passer pour un acteur façon Actors Studio, à l’écran, cela se répercute sur la réalité du monde de Game of Thrones.
En préparant le tournage, Sapochnik a essayé de trouver une séquence de bataille plus longue dans l’histoire du cinéma et n’a pas pu. Le plus proche était le siège de presque 40 minutes du Gouffre de Helm dans Les Deux Tours de Peter Jackson, qu’il étudia pour déterminer à quel moment le public serait fatigué par trop de combats. C’est comme si la seule façon de vraiment l’aborder correctement consistait à prendre chaque séquence et à se demander : pourquoi devrais-je veiller à continuer à regarder ?, explique le réalisateur britannique entre deux prises. Une chose que j'ai trouvée, c'est que si vous pouvez réduire la part d'action pure, c'est mieux.
Un autre défi pour le réalisateur consistait à déterminer le personnage sur lequel se concentrer dans chaque scène lorsque tant de héros sont impliqués. Les que j’ai menées précédemment étaient généralement du point de vue de Jon, déclare Sapochnik. Ici, j'ai une vingtaine de membres de la distribution et tout le monde aimerait que ce soit leur scène. C’est compliqué parce que je trouve que les meilleures séquences de combat sont celles qui ont un point de vue fort. Je n'arrête pas de penser : quelle histoire raconte-t-on en ce moment ?
A noter que l'article d'Entertainment Weekly revient également sur le secret entourant le tournage du sixième et ultime épisode de la saga adaptée de l'oeuvre de George R.R. Martin...

Discuter de Game of Thrones sur le forum

Source


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :